Source ID:5c72281cfe0c310b833339f6c5384652; App Source:StoryBuilder

À fond la photo pour téléphone Pixel 3 de Google

Le Google Pixel 3.... (Photo TIMOTHY A. CLARY, Agence France-Presse)

Agrandir

Le Google Pixel 3.

Photo TIMOTHY A. CLARY, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Google a présenté mardi à New York son nouveau téléphone Pixel 3, très orienté, comme ses prédécesseurs, sur la qualité de son appareil photo, ainsi qu'un terminal intelligent pour la maison, à un prix très compétitif.

Le Pixel 3 s'appuie davantage que les précédents téléphones intelligents de Google sur l'intelligence artificielle.

Elle permet notamment à l'appareil, pour chaque cliché pris avec la fonction « motion » (photos en rafale), de sélectionner automatiquement la meilleure photo (yeux ouverts, sourires) et de la proposer à l'utilisateur.

Google a aussi créé un mode « photobooth », qui prend automatiquement une photo, sans intervention humaine, lorsque l'appareil estime que les conditions idéales sont réunies.

Le logiciel de reconnaissance de Pixel ajuste automatiquement la lumière, y compris la nuit sans flash, et rend possible la modification de l'arrière-plan.  

Autre signe de la priorité donnée à la photographie, Google a renforcé les capacités de l'appareil pour les égoportraits, qui permet d'englober quasiment le double d'espace dans la photo (184 %) que sur un iPhone X.

« Ils ont fait plein de choses intéressantes avec l'appareil photo », a commenté, après la présentation, Anshel Sag, analyste du cabinet Moor Insights & Strategies.

Google a cherché à faire valider sa démarche en s'assurant le concours de professionnels de l'image, notamment le réalisateur Terrence Malick, qui a réalisé un petit film avec un Pixel 3, montré mardi lors de la présentation.

Il a également conclu un partenariat avec la photographe Annie Leibovitz, qui a entrepris un voyage à travers les États-Unis durant lequel elle prend des photos avec cet appareil.

« Je pense que ce téléphone va faire un peu mieux que ses prédécesseurs », a estimé Avi Greengart, analyste de GlobalData, principalement parce que Google est désormais installé dans l'univers du téléphone intelligent, dit-il, mais aussi parce que le Pixel 3 va être vendu dans plus de pays que les deux premiers modèles.

Son écran est plus grand que celui du Pixel 2 (14 cm contre 12,7), et il sera disponible aux États-Unis à partir du 18 octobre à un prix de base de 799 dollars, inférieur aux 899 dollars de l'iPhone X, mais supérieur aux 619 dollars du Samsung S9.

Mardi, Google a également présenté le Google Home Hub, un nouvel assistant virtuel intégré à une enceinte et doté d'un écran, un segment en plein essor.

Google le propose à 149 dollars, un prix « extrêmement agressif », pour Avi Greengart. Le concurrent Echo Show d'Amazon avait été lancé à 230 dollars, avant que son prix ne soit revu plusieurs fois à la baisse.

Pour l'analyste, le « prix est extrêmement important parce que c'est une nouvelle catégorie » de produits.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer