C'est à coup de chiffres, de démonstrations de ses chambres sourdes et de comparaisons avec les autres téléphones qu'Apple a tenté de calmer la grogne qui a monté au cours des dernières semaines en raison de problèmes d'antenne avec ses iPhone 4.

Marie-Eve Morasse TECHNAUTE.CA

Au final, c'est un étui gratuit qu'Apple offrira aux clients qui auront acheté un iPhone 4 avant le 30 septembre prochain. Il leur sera envoyé sans frais. Ceux qui désirent retourner leur appareil pourront être remboursés s'ils le font dans les trente jours suivant l'achat.

Jusqu'à maintenant, plus de trois millions d'iPhone 4 ont été vendus.

«Nous pensons que toute cette histoire a pris des proportions exagérées. C'est intéressant d'avoir une bonne histoire, mais ce n'est pas amusant quand on est de l'autre côté», a déclaré le patron d'Apple dans le cadre d'une conférence de presse, décrochant une flèche aux médias.

Apple ne va donc pas rappeler ses appareils, se contentant d'une mise à jour logicielle. «Nous allons continuer à développer des antennes qui n'ont pas ce problème. Mais pour l'ìnstant, nous pensons que nous sommes au même niveau que l'industrie», a affirmé Steve Jobs.

Peu de plaintes

Steve Jobs a affirmé que les chiffres compilés par son entreprise n'étaient pas «en phase avec ce qui peut être lu» dans les médias puisque selon Apple, seulement 0,55% des acheteurs d'iPhone 4 ont appelé le service technique pour se plaindre de problèmes de réception.

Seulement 1,7% des acheteurs auraient retourné leur appareil au magasin.

Steve Jobs a en outre insisté sur le fait que tous les téléphones intelligents présentent des problèmes de réception.

«C'est la vie dans le monde des téléphones multifonctions, les téléphones ne sont pas parfaits», a ajouté M. Jobs, soulignant que d'autres modèles de téléphones souffraient aussi de problèmes de réception selon la façon dont ils sont tenus en main.

Il a insisté sur les tests effectués par Apple sur ses appareils, présentant des photos des 17 chambres sourdes d'Apple, bâties à coup de millions.

Steve Jobs a balayé du revers de la main les allégations de Bloomberg selon lesquelles il était au courant des problèmes d'antenne de l'iPhone 4 avant même sa sortie. «C'est de la foutaise», a-t-il affimé.

Questionné par un journaliste à ce sujet, Steve Jobs a refusé de s'excuser envers les actionnaires d'Apple qui pourraient craindre pour leur investissement. Ceux-ci ont semblé rassurés par les déclarations du PDG. Alors que la bourse électronique du Nasdaq était en forte chute de 2,6% vendredi après-midi, le titre d'Apple ne fluctuait que très légèrement à 250,90$.

Avec la collaboration d'André Simard