C'est aujourd'hui qu'Apple Canada met en vente la deuxième génération de sa tablette numérique iPad. Alors que tous et son voisin tenteront de vous en faire la critique, Technaute propose plutôt cinq applications incontournables pour quiconque ira s'en procurer une au fil des prochains jours.

Publié le 25 mars 2011
Alain McKenna, collaboration spéciale LA PRESSE

De toute façon, l'iPad 2 a fait l'objet d'un reportage vidéo de notre collègue Tristan Péloquin il y a dix jours déjà, alors aussi bien faire les choses différemment...

> Suivez Alain McKenna sur Twitter (@mcken)

Garage Band (5 $)

En exagérant un peu, on peut dire que Garage Band pour iPad est une application s'adressant aux musiciens en herbe ou aux autodidactes qui espèrent un jour enregistrer leur oeuvre. Offrant la possibilité de jouer une douzaine d'instruments, allant du piano à la batterie, l'application illustre surtout très bien la façon dont ce nouvel iPad peut capter le mouvement des doigts à la surface de son écran. On glisse le doigt pour étirer la note ou pour créer des effets sonores impossibles avec un vrai instrument. À l'aide de l'accéléromètre intégré, la tablette peut aussi évaluer la pression des doigts et ajuster le volume de la note en conséquence.

L'application est amusante et peut même devenir utile quand on considère qu'il est possible d'enregistrer jusqu'à huit pistes par chanson, exportables au format AAC d'Apple. Cela dit, le nombre d'instruments (et d'effets sonores) est limité, Apple n'ayant pas l'intention de vendre de modules d'extension pour l'iPad comme il en existe pour Garage Band sur Mac.

iMovie (5 $)

Avec iMovie et Garage Band, Apple veut attirer les acheteurs, mais elle espère aussi montrer aux développeurs d'applications mobiles ce qu'il est possible de faire sur l'iPad 2. Cette version d'iMovie simplifie drôlement l'édition vidéo et, grand écran à l'appui, fait beaucoup mieux le travail que l'application pour iPhone. Elle semble aussi plus intuitive que le logiciel de la suite iLife pour Mac.

Outre les fonctions d'ajustement de l'image et du son (qui comprennent des effets sonores et des pistes musicales additionnelles), iMovie peut récupérer le contenu vidéo filmé à partir de la caméra du iPad ou importé d'iTunes lors d'une synchronisation. Ce qui semble plus intéressant est la possibilité de brancher une caméra numérique au iPad 2 grâce à l'adaptateur USB et, ainsi, d'importer directement les vidéos réalisées à l'instant même. Seul détail : le format vidéo doit être compatible avec iMovie et l'iPad, ce qui n'est pas toujours assuré.

Netflix (gratuit)

Au Canada, Netflix est un service plutôt limité. L'essayer sur un iPad 2, c'est bien, mais ce n'est pas le nirvana du cinéphile. L'essayer sur un iPad 2 avec l'adaptateur HDMI qu'Apple met en marché au même moment, ça commence à donner une idée de ce que permet cette nouvelle tablette : la connexion HDMI renvoie au téléviseur tout l'écran du iPad, sans discrimination (contrairement à AirPlay). On peut donc ouvrir Netflix, ou louer un film à la boutique iTunes, et regarder le tout en pleine écran sur un téléviseur de salon.

En attendant un contenu un peu plus généreux de la part de ces services de vidéo à la demande, au moins, on sait qu'on a les moyens d'en profiter pleinement, surtout que la pile de l'iPad 2 vous en donnera pour toute la soirée, avant de montrer un quelconque signe de fatigue...

Photo Booth (gratuit)

Le nouvel iPad 2 est plus rapide que son prédécesseur. En combinant un processeur double coeur à une carte graphique améliorée, on obtient une gestion graphique jusqu'à neuf fois supérieure à ce qu'il était possible avant. Amusante, mais relativement limitée, l'application Photo Booth en témoigne de façon éloquente, pouvant traiter en temps réel neuf flux vidéo différents, chacun avec son propre effet visuel, apparemment sans effort.

Skype (gratuit)

FaceTime est un service bien ficelé, mais il a ses limites. Skype aussi : l'application n'est pas encore adaptée à la résolution du iPad, mais on a l'impression que ce n'est qu'une question de temps : déjà, elle permet des appels vidéo multiplateformes d'un iPad 2 à un iPhone, un téléphone Android et même un Mac ou un PC. Tout ça par 3G ou par WiFi, et absolument gratuitement.

Sur la tablette, les menus sont à la taille de l'écran d'un iPhone, mais la vidéo, elle, est plein écran. Même si la résolution est limitée, la connexion est assez fiable pour faire oublier ce détail. En attendant qu'Apple fusionne FaceTime à iChat, ou que l'application pour Mac soit offerte gratuitement, Skype demeure le meilleur moyen d'utiliser pleinement les deux nouvelles caméras intégrées à l'iPad 2.