L'organisation américaine Exodus International, qui s'est donné pour mission d'aider les personnes souhaitant être «libérées de l'homosexualité», a annoncé mercredi que son application avait été retirée de la boutique en ligne d'Apple.

Mis à jour le 23 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous sommes extrêmement déçus d'apprendre qu'Apple nous a refusé une présence équitable sur la place publique», a déclaré le président d'Exodus International, Alan Chambers, dans un communiqué.

L'auteur de l'application d'Exodus a été prévenu mardi soir par Apple que ce programme serait retiré de sa boutique en ligne parce qu'elle avait été jugée «insultante par un large éventail de personnes», selon l'association.

Apple était sous pression, une pétition signée par plus de 146 000 personnes lui ayant demandé de supprimer cette application, accessible jusqu'alors sur ses téléphones iPod, ses tablettes iPad et ses baladeurs iPod Touch.

«Nous avons retiré l'application d'Exodus International de l'App Store puisque, rejetée par beaucoup de gens, elle allait à l'encontre des règles que nous avons fixées pour les développeurs», a déclaré à l'AFP un porte-parole d'Apple, Tom Neumayr.

«Apple a pris une décision sage et responsable en abandonnant une application qui diabolisait les gais et lesbiennes», s'est félicité l'organisation Truth Wins Out, qui avait lancé la pétition avec le site Change.org.

Le groupe estimait que ce programme véhiculait de la «désinformation et des stéréotypes» et appelait à la «haine et à l'intolérance».

Pour Exodus en revanche, «cette application est conçue pour être utile aux hommes, femmes, parents, étudiants et responsables religieux», et la décision d'Apple viole son droit à la liberté d'expression.

«Il ne s'agit pas de liberté d'expression, mais d'empêcher une organisation qui est violemment anti-gay de répandre de fausses informations aux dépens de jeunes gens vulnérables de la communauté LGBT» (lesbiennes, gais, bisexuels et transexuels), a rétorqué un porte-parole de Truth Wins Out, John Becker.