Source ID:; App Source:

Sharp tombe dans le rouge

Le groupe japonais de produits électroniques Sharp a annoncé lundi avoir subi... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Agence France-Presse
Tokyo

Le groupe japonais de produits électroniques Sharp a annoncé lundi avoir subi une perte nette de 125,8 milliards de yens (1,6 milliard $CAN au cours actuel) pour l'exercice 2008-2009 clos fin mars, mais il espère un retour aux bénéfices au terme de l'année en cours.

Si des éléments comptables exceptionnels ont certes lourdement pesé sur ce résultat, Sharp a aussi affiché pour l'an passé, à cause de la crise, un déficit d'exploitation de 55,48 milliards de yens.  

Son chiffre d'affaires s'est affaissé de 16,7% sur un an à 2.847,23 milliards de yens, en partie du fait d'effets négatifs de taux de change dus à la hausse du yen consécutive à la débâcle financière internationale.

 

Dans le domaine des produits électroniques, le groupe a notamment souffert d'un déclin de la demande de dalles et de téléviseurs à écran plat à cristaux liquides (LCD), une de ses spécialités, sur fond de féroce concurrence et de chute des prix de vente.

 

La mauvaise conjoncture de l'année passée l'a de facto forcé à réorganiser sa production de dalles LCD, en fermant une usine, ce qui s'est traduit par l'enregistrement comptable de dépréciations d'actifs.

 

Le groupe, qui est le premier actionnaire de son compatriote Pioneer, a également tenu compte de pertes de portefeuille liées à la dégringolade des marchés boursiers mondiaux. Il a en outre comptabilisé une amende de 12 milliards de yens infligée par les autorités de la concurrence américaines dans une affaire de cartel portant sur la vente de dalles LCD.

 

Grâce aux mesures d'urgence mises en oeuvre, Sharp dit cependant être désormais parvenu à ramener ses stocks de téléviseurs et dalles à un niveau normal. Il a signalé récemment que les commandes étaient reparties à bon rythme en provenance de Chine. Le groupe prévoit de mettre en route en octobre une nouvelle usine ultra-moderne de dalles-mères, ce qui devrait lui permettre de faire un nouveau bond en termes de compétitivité.

 

Par ailleurs, la saturation du marché des téléphones portables au Japon, où Sharp est numéro un, a également miné ses comptes. Il mise désormais sur l'offre de mobiles aux Chinois pour rattraper le manque à gagner.

 

Les recettes de ventes de climatiseurs et fours (à micro-ondes ou courant de vapeur) ont aussi reflué par rapport à l'an passé. La différence n'a pas été intégralement compensée par les achats croissants de purificateurs d'air et autres produits aux vertus sanitaires, un nouveau domaine stratégique du groupe.

 

Sharp a également été victime de la baisse de la demande de composants électroniques (capteurs d'images, écrans nus pour mobiles et autres appareils).

 

À l'inverse, il a bénéficié d'un engouement vif pour les cellules photovoltaïques et panneaux solaires, un secteur dans lequel il est entré il y a plus de 40 ans et dont il espère, en tant qu'actuel numéro deux mondial, tirer de gros profits à moyen et long termes.

 

Pour l'exercice en cours qui s'achèvera le 31 mars 2010, Sharp pense dégager un bénéfice net de 3 milliards de yens malgré un chiffre d'affaires attendu en nouveau repli de 3,4% sur un an à 2.750 milliards de yens.

 

Le groupe entend minimiser les risques de change très dommageables en remodelant ses structures de production en fonction des marchés.

 

Sharp dit aussi vouloir se concentrer sur les produits basés sur des technologies uniques pour proposer des appareils écologiques (téléviseurs à très basse consommation, éclairages à diodes électroluminescentes, panneaux solaires) et des équipements sanitaires (purificateurs d'air, etc.).

 

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou encore une idée pour un reportage? Écrivez-nous à technaute@cyberpresse.ca 




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer