Source ID:; App Source:

Winners: le vol de données n'a pas d'impact

L'impact au Canada du piratage informatique de millions de cartes de crédit au siège américain du détaillant Winners ne s'est pas encore fait sentir une semaine plus tard, affirment les banques qui émettent des cartes Visa et Mastercard.

«Nous n'avons encore aucune fraude spécifique à signaler relativement à ce vol informatique chez Winners, malgré notre surveillance accrue», a soutenu Beja Rodeck, porte-parole au siège social torontois de la Banque Royale, le plus gros émetteur de cartes Visa au pays.

Les banques ont fait ces commentaires hier après la publication d'un article alarmiste dans un quotidien torontois, qui alléguait que des «milliers de cartes de crédit au Canada» étaient victimes de fraudes à la suite du piratage informatique chez Winners.

Toutefois, chez le Mouvement Desjardins au Québec, qui gère trois millions de comptes Visa, on a fait état à La Presse Affaires d'une dizaine de transactions bloquées ces derniers jours, et qu'on soupçonne d'être liées au piratage informatique chez Winners.

«Ces interceptions découlent de la surveillance accentuée sur les comptes présumés à risques qui ont été signalés aux institutions financières par Visa, elle-même informée par Winners», a expliqué André Chapleau, porte-parle de Desjardins.

«Cela dit, les clients n'ont aucune inquiétude à avoir, si ces transactions frauduleuses se confirment. Leur responsabilité est nulle dans de tels cas. Au pire, ils pourraient avoir à changer leur carte et leur compte.»

N'empêche, les firmes émettrices de cartes de crédit ont réitéré hier le mot d'ordre de vigilance envers leurs clients qui ont magasiné chez le détaillant Winners au cours des derniers mois.

Au Québec seulement, ce détaillant de vêtements d'origine américaine compte 32 magasins, la plupart situés dans la grande région de Montréal.

«Nous recommandons à nos clients de bien vérifier leur état de compte de carte de crédit et de nous signaler toute transaction suspecte. Ils ne seraient pas tenus responsables en cas d'usage frauduleux», a indiqué Ronald Monet, porte-parole du Groupe Financier BMO (Banque de Montréal).

Comme chez les autres banques, Louis Garneau, porte-parole de la Banque Nationale, a soutenu qu'aucune transaction frauduleuse n'avait encore été liée au vol informatique chez Winners parmi les clients MasterCard de la Banque Nationale.

Des inquiétudes

Entre-temps, l'ampleur du piratage informatique survenu au siège social de TGX et ses filiales Winners et HomeSense continue de susciter des inquiétudes.

Au dernier compte rendu, ce vol concernait des informations de cartes de crédit utilisées par quelque 20 millions de clients de Winners et HomeSense en 2006, dont deux millions au Canada.

Au Massachussetts, où est basé TGX, la principale association régionale de banques a indiqué mercredi que des transactions frauduleuses liées à ce vol informatique avaient été interceptées en Floride, en Georgie et en Louisiane.

Des transactions suspectes ont aussi été interceptées outre-mer, à Hong Kong et en Suède, notamment.

Au pays, la valeur des fraudes des cartes Visa et MasterCard a atteint 185 millions de dollars en 2006, un nouveau record, en hausse de 10% par rapport à l'année précédente.

On estime que 255581 cartes ont été utilisées frauduleusement l'an dernier sur les 61,1 millions de cartes en circulation au Canada.

Aussi:

- Winners: l'intrusion remonte à mai dernier

- Piratage informatique chez Winners




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer