(Mason) La Lavalloise Leylah Fernandez a subi l’élimination dès son match de premier tour au tournoi de Cincinnati, s’inclinant 6-4, 7-5 face à la Russe Ekaterina Alexandrova lundi après-midi.

Mis à jour le 16 août
La Presse Canadienne

Fernandez, 13e tête de série et maintenant 14e joueuse mondiale, avait pourtant connu un excellent départ dans chacune des deux manches.

Toutefois, Fernandez a été incapable de profiter des 14 doubles fautes de son adversaire, ni de son faible pourcentage de réussite de ses premières balles, qui n’a été que de 52 %. Celui de Fernandez s’est élevé à 66 %.

Les deux joueuses ont inscrit trois as chacune, mais Fernandez a aussi commis huit doubles fautes. Fernandez a réussi quatre bris de service en cinq opportunités, mais elle n’a sauvé que deux des huit balles de bris auxquelles elle a fait face.

Au premier set, Fernandez a inscrit un bris lors du deuxième jeu, ce qui l’a aidée à se bâtir une avance de 3-0. Alexandrova a récupéré ce bris lors du cinquième jeu et en a obtenu un deuxième, sans perdre un seul point, lors du neuvième jeu.

Alexandrova a d’ailleurs gagné les 12 derniers points de cette première manche, qu’elle a bouclée en 33 minutes.

La Russe de 27 ans, 27e au classement de la WTA, a continué sur sa lancée au début de la deuxième manche en brisant le service de Fernandez dès le jeu initial, et une fois de plus sans concéder un seul point.

Fernandez est finalement sortie de sa torpeur et a gagné les cinq jeux suivants, dont trois au service d’Alexandrova.

Au service avec cette avance de 5-1, Fernandez n’a pas su capitaliser sur deux balles de manche, et Alexandrova a pu prolonger le set grâce à son quatrième bris de l’affrontement.

À partir de là, Alexandrova a gagné 20 des 26 points suivants et réussi deux autres bris de service qui l’ont menée à la victoire et une place en deuxième ronde.

Fernandez disputait seulement son troisième match depuis qu’elle s’est rétablie d’une blessure au pied droit survenue pendant les Internationaux de France.

À l’Omnium Banque Nationale la semaine dernière à Toronto, elle a eu besoin de trois manches pour éliminer l’Australienne Storm Sanders au premier tour. Elle a subi l’élimination à son match suivant, en deux manches de 7-6 (4), 6-1 contre l’éventuelle finaliste, la Brésilienne Beatriz Haddad Maia.

Plus tard lundi, chez les hommes, Denis Shapovalov a vaincu le Bulgare Grigor Dimitrov en deux manches de 7-6 (4), 6-3. Les deux joueurs occupent, respectivement, les 21e et 18e échelons au classement de l’ATP.

Shapovalov a été solide au service, avec 10 as contre seulement quatre doubles fautes. Il a réussi 67 % de ses premiers services et gagné 87 % des points après avoir logé sa première balle en jeu, Il n’a fait face qu’à deux balles de bris, qu’il a sauvées chaque fois.

Au premier set, les deux joueurs ont jalousement protégé leur service et ont donné très peu d’ouvertures à l’adversaire au fil des 12 premiers jeux.

Lors du bris d’égalité, Dimitrov est allé chercher le premier mini-bris, dès le deuxième point, mais Shapovalov l’a récupéré deux points plus tard.

Le Canadien est ensuite allé chercher un mini-bris crucial pour prendre une avance de 5-4. Shapovalov a gagné les deux points suivants à son service pour clore la manche initiale en 57 minutes.

Au deuxième set, Shapovalov a profité de sa seule chance de bris pour se donner une avance de 4-2 qu’il a su préserver. Il n’a eu besoin que de 32 minutes pour remporter cette deuxième manche.

En deuxième ronde, Shapovalov affrontera le vainqueur du match entre les Américains Tommy Paul et Jenson Brooksby.

Félix Auger-Aliassime, septième tête de série, bénéficie d’un laissez-passer en première ronde et il doit amorcer son tournoi mercredi.