(Paris) Félix Auger-Aliassime et Leylah Fernandez ont connu des journées en dents de scie, mais les deux sensations québécoises ont franchi le premier tour aux Internationaux de France.

Mis à jour le 22 mai
La Presse Canadienne

Auger-Aliassime a triomphé pour une première fois en carrière après avoir perdu les deux premières manches d’un duel en tournoi majeur. Il a renversé le Péruvien Juan Pablo Varillas 2-6, 2-6, 6-1, 6-3 et 6-3, dimanche.

Le duel a pris fin après plus de 3 heures et 14 minutes, quand Auger-Aliassime a réussi un coup droit gagnant.

De son côté, Fernandez est venue à bout de la Française Kristina Mladenovic 6-0 et 7-5.

Pour sa part, la Vancouvéroise Rebecca Marino a manqué d’opportunisme en première manche et a finalement rendu les armes devant Coco Gauff. L’Américaine et 18e tête de série a gagné 7-5 et 6-0 face à la Canadienne issue des qualifications.

Auger-Aliassime, neuvième tête de série chez les hommes, avait perdu au premier tour à Roland-Garros lors de ses deux participations précédentes.

PHOTO CHRISTOPHE ENA, ASSOCIATED PRESS

Juan Pablo Varillas

Pour sa part, Varillas en était à son premier match de tableau principal d’un tournoi majeur en carrière.

Auger-Aliassime espérait avoir trouvé sa touche avec une participation aux quarts de finale à Madrid, puis une belle bataille malgré une défaite contre Novak Djokovic lors des quarts de finale à Rome.

Malgré tout, il a dû puiser dans ses ressources pour vaincre Varillas, 122e raquette mondiale.

« C’était décevant de voir comment les choses allaient, a souligné Auger-Aliassime. J’espérais beaucoup mieux.

Je crois avoir tout donné sur le terrain. C’était une journée importante pour moi et une victoire importante. Je voulais vraiment gagner un premier match ici.

Félix Auger-Aliassime

PHOTO ANNE-CHRISTINE POUJOULAT, AGENCE FRANCE-PRESSE

Félix Auger-Aliassime

Auger-Aliassime a été brisé d’entrée par Varillas, qui a pu prendre les commandes 2-0 en première manche. Varillas a ensuite brisé le service de son rival une deuxième fois lors du cinquième jeu, se forgeant une avance de 4-1. Il a ainsi pu facilement mettre la main sur la première manche.

Les choses ne se sont guère améliorées en deuxième manche pour Auger-Aliassime. Varillas a brisé le service du Québécois pour une troisième fois dans la rencontre lors du troisième jeu, le gagnant à zéro.

Deux jeux plus tard, Auger-Aliassme s’est à nouveau retrouvé en retard 0-40, mais il a réussi à remonter la pente pour éviter de voir son rival augmenter son avantage.

Ce n’était que partie remise pour Varillas, qui a obtenu un deuxième bris de service en deuxième manche lors du septième jeu, pour un avantage de 5-2 et une occasion de servir pour la manche.

Varillas a profité d’une faute directe d’Auger-Aliassime pour gagner la deuxième manche dès sa première occasion.

Pour une première fois dans la rencontre, Auger-Aliassime a bousculé son rival en troisième manche. Il a finalement généré une première balle de bris lors du quatrième jeu et l’a convertie, s’offrant une avance de 3-1.

Le Québécois a remporté les trois jeux suivants pour prolonger le débat.

« Ç’a été un soulagement de réussir un premier bris après avoir été incapable d’en obtenir un lors des deux premières manches, a souligné Auger-Aliassime. D’avoir ce premier bris pour 3-1, puis de servir pour 4-1, j’ai pris un peu plus confiance. Mais je ne crois pas avoir perdu confiance en mes moyens en cours de match, parce que je sais quel niveau de jeu je peux atteindre. »

Auger-Aliassime a poursuivi sur sa lancée en quatrième manche, brisant d’entrée le service de Varillas grâce à un coup droit gagnant. Il a réussi un autre bris lors du neuvième jeu pour forcer la présentation d’une manche ultime.

Varillas a demandé un temps mort médical avant de servir à 2-3 en cinquième manche. Le Péruvien s’est accroché, mais Auger-Aliassime a brisé son service grâce à un splendide coup droit gagnant pour servir pour le match à 5-3.

Auger-Aliassime n’a pas gaspillé cette occasion et il a atteint le deuxième tour pour une première fois à Roland-Garros. Il affrontera l’Argentin Camilo Ugo Carabelli, qui a vaincu le Russe Aslan Karatsev 6-3, 4-6, 6-4, 3-6, 7-6 (10-5).

En deux temps pour Fernandez

Fernandez, 17e tête de série, semblait se diriger vers une journée moins épuisante que son compatriote quand elle a gagné la première manche 6-0 en 29 minutes contre Mladenovic.

Cependant, la Française spécialiste du double s’est donné un élan en brisant deux fois le service de sa rivale pour une avance de 3-0 en deuxième manche.

Fernandez s’est accrochée et a sauvé deux balles de manche au service à 3-5.

PHOTO THOMAS SAMSON, AGENCE FRANCE-PRESSE

La Canadienne Leylah Fernandez renvoie la balle à la Française Kristina Mladenovic.

Puis, alors qu’elle était au service pour la manche à 5-4, Mladenovic a permis à Fernandez de revenir dans le set en commettant une double faute sur une balle de bris.

Fernandez a obtenu une première balle de match après une révision de l’arbitre. Elle a converti cette chance quand Mladenovic a commis une 10e double faute.

Au deuxième tour, Fernandez croisera le fer avec la Tchèque Katerina Siniakova, 56e au classement mondial et autre spécialiste du double. Siniakova a défait la Croate Petra Martic 6-4, 7-6 (6).

Fernandez a remporté les Internationaux de France chez les juniors en 2019.