(Madrid) La disette de 15 ans de la Russie sans titre de la Coupe Davis a pris fin à la suite d’une autre belle performance sous pression de Daniil Medvedev, dimanche.

Publié le 5 déc. 2021
Tales Azzoni Associated Press

Medvedev a couronné son extraordinaire année en défaisant Marin Cilic en deux manches de 7-6 (7), 6-2 pour donner une avance insurmontable de 2-0 à la Russie contre la Croatie.

« Ce sentiment est extraordinaire, a dit Medvedev. Je suis plus heureux pour l’équipe que pour moi. Nous avons une belle équipe et une belle ambiance. Je suis heureux d’en faire partie et d’obtenir des points dont nous avons besoin. »

Il s’agissait d’une cinquième victoire consécutive en deux manches à la Coupe Davis pour Medvedev, qui a battu Novak Djokovic il y a trois mois pour remporter les Internationaux de tennis des États-Unis.

PHOTO SUSANA VERA, REUTERS

« Les deux dernières semaines ont été extraordinaires, a déclaré Medvedev. Ce n’est jamais facile d’arriver ici à la fin de la saison, mais ce fut deux des plus belles semaines de ma carrière. »

Plus tôt dans la journée, Andrey Rublev a eu raison de Borna Gojo en deux manches pour propulser les Russes en avance 1-0 à l’aréna de Madrid.

La Russie avait gagné la Coupe Davis en 2002 et en 2006. La Croatie cherchait à signer un troisième titre, après des triomphes en 2005 et 2018.

« Je peux tout de même être fier de l’effort, a affirmé Cilic. Nous sommes simplement désolés de ne pas avoir pu inscrire un point pour envoyer nos joueurs de double sur le terrain. »

La Croatie avait la meilleure équipe de double, mais cette dernière n’a pas pu se faire valoir contre la Russie.

La Russie, dont l’équipe comprenait quatre joueurs du top-30, a complété le balayage des évènements par équipe, après que les dames eurent gagné la Coupe Billie Jean King, en novembre. La dernière nation à avoir réalisé cet exploit était la République tchèque, en 2012.

Après un premier set serré, Medvedev a brisé le service de son adversaire à deux reprises pour se diriger vers la victoire.

« C’était un match difficile, a expliqué Medvedev. Le bris d’égalité est une question de quelques points. J’ai commis une double faute lors d’une balle de manche et c’était probablement une grave erreur, mais je suis heureux d’avoir assez bien joué pour l’emporter. C’est vraiment un match difficile. »

Rublev a défait Gojo en deux manches de 6-4, 7-6 (5). Gojo est arrivé en finale de la Coupe Davis en tant que 279e joueur au monde, mais il avait remporté ses trois matchs du tournoi.