(Turin) Si la performance d’Alexander Zverev ce week-end en était un aperçu, on peut s’attendre à beaucoup de la part de l’Allemand en 2022.

Andrew Dampf Associated Press

Zverev, qui occupe le troisième rang mondial, a eu raison des deux meilleurs joueurs lors de matchs consécutifs pour remporter son deuxième titre lors des finales de l’ATP.

Après avoir éliminé le no 1 Novak Djokovic en trois manches en demi-finale la veille, Zverev s’est montré dominant en finale, dimanche, disposant de Daniil Medvedev, no 2 mondial, 6-4, 6-4.

PHOTO GUGLIELMO MANGIAPANE, REUTERS

Alexander Zverev a mis la main sur le trophée des Finales de l’ATP pour la deuxième fois.

Medvedev, champion des Internationaux des États-Unis, a remporté ce tournoi l’an dernier et il avait eu raison de Zverev à leurs précédentes confrontations.

« Il n’y a pas de meilleure façon de conclure la saison que de gagner ici, a confié Zverev. J’ai déjà très hâte à l’année prochaine. »

Ce titre couronne toute une année pour Zverev, qui a également remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques de Tokyo et a terminé 2021 avec plus de victoires sur le circuit – 59, une de plus que Medvedev – que quiconque.

Ce qui manque le plus au palmarès de Zverev est désormais un trophée du Grand Chelem, lui qui a perdu une finale épique contre Dominic Thiem aux Internationaux des États-Unis l’année dernière.

La finale était une revanche d’un match du tournoi rotation mardi, lorsque Medvedev a défait Zverev au bris d’égalité au troisième set.

PHOTO MARCO BERTORELLO, AGENCE FRANCE-PRESSE

Daniil Medvedev

Cette fois, Zverev a pris l’avantage dès le début, alors que le joueur de six pieds six y est allé d’un puissant revers dans le coin, puis a profité d’un coup gagnant au filet pour obtenir le bris dès le troisième jeu du match.

Aidé par les conditions rapides du court intérieur du Pala Alpitour, Zverev a pratiquement été intouchable sur son service, gagnant 20 des 25 points avec son service à la première manche.

Zverev a de nouveau fait le bris au jeu initial du deuxième set et il est devenu si confiant qu’il a commencé à faire d’audacieux coups gagnants à la volée alors qu’il montait à l’occasion au filet sur son service.

Il s’agissait de la première édition de ce tournoi de fin de saison pour les huit meilleurs joueurs à Turin – après 12 ans à Londres, où Zverev a remporté son premier titre en 2018.

Les Français Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut ont remporté le titre en double en battant Rajeev Ram et Joe Salisbury 6-4, 7-6 (0).