(Indian Wells) La Tunisienne Ons Jabeur a freiné l’élan d’une joueuse sur une belle lancée, jeudi, signé une victoire qui lui a permis d’atteindre de nouveaux sommets personnels et, aussi, d’écrire une nouvelle page du tennis arabe.

La Presse Canadienne

Jabeur, 12e tête de série, a vaincu l’Estonienne Anett Kontaveit 7-5, 6-3 en quarts de finale du tournoi d’Indian Wells, jeudi, un triomphe qui lui assurera une place dans le top-10 du classement de la WTA à compter de lundi.

Ainsi, selon WTA Insider, elle deviendra la première joueuse de tennis issue d’un pays arabe à réaliser pareil tour de force, ainsi que l’athlète d’un pays arabe la mieux classée dans l’histoire du tennis, hommes et femmes confondus.

« La sensation est extraordinaire », a déclaré Jabeur, qui grimperait jusqu’au cinquième rang du classement mondial si elle gagne le tournoi.

« Nous travaillons fort depuis des années. À la fin de la dernière saison, j’ai dit que je voulais me classer dans le top-10. C’est très important, mais nous n’allons pas nous arrêter ici, et, nous le souhaitons, continuer d’avancer », a ajouté Jabeur, finaliste lors d’un récent tournoi à Chicago.

« Je prouve plus de choses et maintenant que je suis une joueuse du top-10, je dois être plus solide », a aussi observé Jabeur, qui a récolté sa 48e victoire de la saison, un sommet au sein du circuit de la WTA.

Par ailleurs, en prenant la mesure de Kontaveit, Jabeur a mis fin à la séquence de neuf victoires de l’Estonienne et s’est qualifiée pour les demi-finales d’un tournoi de catégorie WTA 1000 pour la première fois de sa carrière.

Jabeur a vaincu Kontaveit pour la troisième fois en quatre duels. Depuis une défaite en trois manches aux mains de la Tunisienne à Cincinnati, en août, Kontaveit avait gagné 16 matchs sur 17, dont 14 en deux sets, et remporté deux tournois.

En demi-finale, vendredi, Jabeur affrontera l’Espagnole Paula Badosa, qui a défait l’Allemande Angelique Kerber 6-4, 7-5.

Avec la contribution de Beth Harris, Associated Press

Avec la contribution de Beth Harris, Associated Press