(Boston) Quelques heures après avoir vu son coéquipier et compatriote Félix Auger-Aliassime subir une défaite crève-cœur, l’Ontarien Denis Shapovalov a uni ses efforts à ceux de l’Américain John Isner pour procurer une première victoire à l’Équipe Europe, lors du dernier match de la journée initiale de la Coupe Laver de tennis, vendredi au TD Garden de Boston.

La Presse Canadienne

Après avoir concédé la première manche au tandem formé de Matteo Berrettini et d’Alexander Zverev, Shapovalov et Isner ont gagné 17 des 20 derniers points du match et ils ont inscrit une victoire de 4-6, 7-6 (2) (10-1).

Ainsi, à l’issue de cette première journée, l’Équipe Europe détient une avance de 3-1 avec quatre autres matchs au programme samedi, trois en simple et un en double.

Alors que chaque victoire rapportait un point vendredi, les victoires acquises samedi en procureront deux.

La formule du tournoi prévoit que trois points seront accordés pour chaque victoire dimanche. Pour l’emporter, une équipe doit accumuler 13 points.

Plus tôt en journée, Berrettini était venu de l’arrière lors du super bris d’égalité du troisième set pour vaincre Auger-Aliassime 6-7 (3), 7-5 (10-8).

PHOTO ELISE AMENDOLA, ASSOCIATED PRESS

Matteo Berrettini

Auger-Aliassime menait 7-5 lors de ce super bris lorsque Berrettini a récolté trois points d’affilée pour prendre l’avance. Le Montréalais a profité d’une erreur de son rival pour ramener le jeu à égalité, mais un coup droit erratique d’Auger-Aliassime a donné une balle de match à Berrettini.

Ce dernier a mis fin au duel après 2 h 52 minutes d’action à l’aide d’un spectaculaire revers en croisé que Auger-Aliassime, qui s’était amené au filet, n’a pu retourner malgré un plongeon à sa gauche.

Auger-Aliassime avait pris l’avance dans l’affrontement en remportant le premier set en 1 h 21 minutes, bien qu’il ait eu des occasions de gagner cette manche initiale beaucoup plus rapidement.

Auteur d’un bris pour se donner une priorité de 4-2, Auger-Aliassime s’est plus tard présenté au service fort d’une avance de 5-3. Toutefois, il n’a pas su profiter de deux balles de manche, et Berrettini a ramené le duel à service égal.

Auger-Aliassime s’est vu offrir cinq autres balles de set lors du 12e jeu, au service de son adversaire. Là encore, Berrettini a chaque fois su tirer les marrons du feu.

PHOTO ELISE AMENDOLA, ASSOCIATED PRESS

Félix Auger-Aliassime

Le Montréalais ne s’est toutefois pas laissé abattre, réalisant trois mini-bris pour finalement boucler la première manche.

Berrettini a créé l’égalité en inscrivant un bris de service lors du 12e jeu de la deuxième manche, le seul de ce set.

C’était le quatrième match entre Auger-Aliassime et Berrettini et le troisième en 2021. Berrettini domine avec trois victoires et un revers, dont un triomphe en quatre sets en quarts de finale des Internationaux de Wimbledon, en juillet dernier.

Environ six semaines plus tard, à Cincinnati, Auger-Aliassime avait pris sa revanche alors qu’il l’avait emporté 6-4, 6-3 en huitièmes de finale de ce tournoi Masters 1000.

Surface et balles lentes

Lors du premier match de la session de soir, le Russe Andrey Rublev a imité Berrettini en venant de l’arrière lors du super bris d’égalité pour vaincre l’Argentin Diego Schwartzman 4-6, 6-3 (11-9).

Rublev a fait face à des reculs de 2-6 et de 5-8 lors du super bris, mais il a su renverser la vapeur pour se donner une balle de match, à son service, avec un score de 9-8. Une double faute a cependant prolongé le duel.

Rublev a concrétisé la victoire à sa deuxième balle de match, aux termes d’un majestueux échange de 24 coups que le Russe a terminé avec une volée qui est tombée quelques centimètres à l’intérieur de la ligne de fond.

Plus tôt en journée, le Norvégien Casper Ruud avait permis à l’Europe de prendre l’avance 1-0 grâce à une victoire de 6-3, 7-6 (4) contre l’Américain Reilly Opelka.

PHOTO ELISE AMENDOLA, ASSOCIATED PRESS

Le Norvégien Casper Ruud (photo) a vaincu l’Américain Reilly Opelka lors du premier affrontement du tournoi.

Ruud, la 10e raquette mondiale, a brisé son adversaire lors des troisième et neuvième jeux pour enlever les honneurs de la première manche en 39 minutes.

Au bris d’égalité, Ruud a réussi à voler un point à Opelka pour prendre les devants 2-1 et il a fermé les livres à sa deuxième balle de match.

« Ce sont les conditions les plus lentes dans lesquelles je n’ai jamais jouées, si l’on tient compte de la combinaison du court et des balles », a déclaré Opelka, un joueur reconnu pour son puissant service.

Il s’agit de la quatrième représentation du tournoi, qui a été inauguré en 2017. L’évènement avait été annulé en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19.

L’Europe a soulevé le trophée lors des trois premiers tournois, mais ne peut compter sur l’apport de Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic.

Federer et Nadal, blessés, ne joueront plus en 2021.