(New York) Benoit Paire (49e mondial) a été éliminé dès le premier tour des Internationaux des États-Unis, lundi, battu par le Serbe Dusan Lajovic (40e) 6-3, 7-5, 2-6, 6-4, non sans s’en être pris verbalement à un spectateur pendant le match.

Agence France-Presse

Après s’être fait briser pour la 3fois dans le deuxième set, pour être mené 6-5, le Français, qui avait envoyé une balle dans les tribunes plus tôt dans le match, a d’abord pris un point de pénalité, pour avoir fracassé sa raquette sur le parasol servant à abriter son adversaire.

Puis après s’être plaint auprès de l’arbitre du fait qu’un spectateur ait parlé durant un échange, lui qui avait confié mal vivre le fait de jouer des matchs à huis clos durant la pandémie de COVID-19, il a insulté la personne incriminée, la traitant de « gros fils de p… », sans que l’arbitre réagisse.

Ce n’est pas la première fois que Paire franchit la ligne jaune sur un court, puisqu’il a déjà envoyé des noms d’oiseaux à des spectateurs voire laissé filer des rencontres.

Depuis la pandémie de COVID-19, c’est un joueur qui traîne son mal-être sur les courts. Mais cet été, il avait montré du mieux, atteignant notamment les quarts à Cincinnati, avant de céder en 8e à Winston-Salem.

« Une bonne tournée »

« J’avais moins d’énergie et de jus que sur les tournois précédents », a regretté Paire. « Je suis arrivé ici un peu fatigué. À Winston-Salem (Caroline du Nord), j’ai joué deux fois à 15 h en plein cagnard, ça m’a beaucoup épuisé. Je n’ai pas pu vraiment me reposer. Depuis que je suis là, je suis un peu plus lourd, un peu plus lent. La surface est très rapide, ça fait la différence. C’est dommage. »

« Lajovic a fait un bon match, c’est un très bon joueur. Je suis là depuis six semaines, ce n’est pas facile. J’ai essayé de faire de mon mieux, je me suis battu jusqu’à la fin, c’est ce que je vais retenir », a ajouté l’Avignonnais de 32 ans.

Inconstant dans son jeu et comme si sa colère l’avait remis dans son match, il ne s’est en effet pas désuni en remportant solidement la 3manche, laissant entrevoir la possibilité d’un renversement de situation. Mais son adversaire s’est ressaisi dans la suivante, se montrant au final plus régulier.

Paire, qui espérait évidemment mieux, a souhaité retenir « une bonne tournée » nord-américaine. « C’est positif, je rejoue bien au tennis, j’ai repris un peu de plaisir. Maintenant, j’ai hâte de me reposer. J’en ai besoin », a-t-il conclu.