(Mason) Le Québécois Félix Auger-Aliassime n’aura eu qu’à attendre pendant un mois et demi pour prendre sa revanche sur son ami Matteo Berrettini.

La Presse Canadienne

Auger-Aliassime a fait preuve de précision en fond de terrain et il a fait courir l’Italien pour l’emporter (6-4 et 6-3) lors du troisième tour du tournoi Western & Southern de Cincinnati, jeudi soir.

Âgé de 21 ans, Auger-Aliassime a bousculé Berrettini en se montrant très offensif en fond de terrain et il a forcé l’Italien à commettre plusieurs erreurs.

Auger-Aliassime a gagné 88 % de ses points en premier service et 36 % de ses points en retour de premier service. Il a eu besoin d’environ 95 minutes pour accéder aux quarts de finale de ce tournoi pour la première fois en carrière.

Auger-Aliassime aura maintenant rendez-vous avec le Grec Stéfanos Tsitsipás, deuxième tête de série à Cincinnati. Le Québécois montre un dossier de 2-4 en carrière contre lui.

En quarts de finale du tournoi de Wimbledon, le 7 juillet dernier, Berrettini avait éliminé Auger-Aliassime en quatre manches, en route vers une participation à la finale.

Berrettini avait remporté le duel précédent entre les deux joueurs, à Stuttgart, en 2019, également sur l’herbe.

PHOTO AARON DOSTER, ASSOCIATED PRESS

Luisa Stefani et Gabriela Dabrowski

Un peu plus tôt dans la journée, la Canadienne Gabriela Dabrowski et la Brésilienne Luisa Stefani ont fait un pas de plus vers une autre finale en double grâce à une victoire de 6-3, 6-3 contre les Japonaises Shuko Aoyama et Ena Shibahara en quarts de finale.

Sixièmes têtes de série du double féminin, Dabrowski et Stefani n’ont eu besoin que de 76 minutes pour éliminer la paire classée troisième.

En demi-finale, Dabrowski et Stefani affronteront les Tchèques Barbora Krejčíková et Kateřina Siniaková. Elles ont gagné 6-4, 6-3 aux dépens de l’Américaine Bethanie Mattek-Sands et de la Polonaise Iga Świątek.

Les Tchèques sont les deuxièmes têtes de série du double féminin.

Dabrowski est une athlète de 29 ans d’Ottawa. Elle et Stefani disputent un quatrième tournoi ensemble, le troisième en trois semaines.

Dimanche dernier, elles ont triomphé à Montréal grâce à une victoire en deux manches de 6-3, 6-4 face à la Croate Darija Jurak et à la Slovène Andreja Klepač. La semaine précédente, à San Jose, Jurak et Klepač avaient vaincu Dabrowski et Stefani 6-1, 7-5.

À Cincinnati, Jurak et Klepač ont subi l’élimination en huitièmes de finale, face à Mattek-Sands et Świątek.