(Wimbledon) Ashleigh Barty participera à la finale du tournoi de Wimbledon pour la première fois de sa carrière, après avoir défait l’Allemande Angelique Kerber 6-3, 7-6 (3) en demi-finales jeudi.

Associated Press

Barty, la favorite du tournoi, a mis une heure et 26 minutes pour venir à bout de son adversaire sur le court central du All England Club.

Elle affrontera en finale la huitième tête de série, Karolina Pliskova, qui a pris la mesure de la joueuse de la Biélorussie Aryna Sabalenka 5-7, 6-4 et 6-4 dans l’autre demi-finale.

L’Australienne revient de loin, après avoir cessé de jouer en raison d’une blessure à une hanche subie le mois dernier aux Internationaux de France.

Mais elle ne se laisse pas abattre par les obstacles qui se retrouvent sur sa route. Elle a trouvé une solution. C’est la raison pour laquelle elle est numéro 1 mondiale et qu’elle n’est plus qu’à une victoire d’un deuxième titre du Grand Chelem.

« J’ai connu des hauts et des bas, mais je ne changerais rien à toute cette aventure-là », a déclaré Barty, qui fut championne junior à Wimbledon en 2011 et qui a cessé de jouer au tennis pendant près de deux ans à compter de 2014 à cause de l’épuisement professionnel.

« Ç’a été unique. Ç’a été incroyable. Ç’a été difficile. Il y a eu tant de choses qui m’ont permis de me retrouver ici aujourd’hui, a-t-elle mentionné aux spectateurs alors qu’elle se tenait sur le court central. Ce sera probablement la plus belle expérience de ma vie, samedi, lorsque je participerai à la finale de Wimbledon. »

Barty est devenue la première joueuse australienne à atteindre la finale de Wimbledon depuis Evonne Goolagong en 1980.

Barty, qui est âgée de 25 ans, a gagné les Internationaux de France en 2019 — il s’agissait de son premier titre majeur en carrière.

Jeudi, Kerber a servi pour la deuxième manche à 5-3, mais elle a été brisée à zéro.

Barty a ensuite pris les commandes du bris d’égalité 6-0, et elle a converti sa quatrième balle de match lorsque Kerber a expédié son retour du revers dans le filet.

« Ç’a été l’un des meilleurs matchs de tennis de ma carrière, a confié Barty. "Angie" m’a forcée à tout donner aujourd’hui. »

Kerber avait gagné le titre à Wimbledon en 2018, et fut finaliste en 2016.

De son côté, Pliskova s’est qualifiée pour sa deuxième finale en carrière à Wimbledon en disposant de Sabalenka, dans un duel entre deux puissantes cogneuses.

PHOTO PAUL CHILDS, REUTERS

Karolina Pliskova

Sabalenka a préservé les huit balles de bris offertes à son adversaire au premier set — dont quatre à 5-5 —, puis elle a converti sa première lorsque la Tchèque a commis une double faute sur une balle de manche.

Pliskova est finalement parvenue à briser Sabalenka pour prendre les commandes 3-2 au deuxième set, et de nouveau au début de la manche ultime pour avoir l’avantage.

« Je suis super fière de comment j’ai géré le match, a dit Pliskova. Avant d’arriver au tournoi, mon rêve était de me rendre à la deuxième semaine. Mon entraîneur (Sascha Bajin) était plein de confiance envers moi. Il m’a dit que j’allais atteindre la finale. »

La joueuse âgée de 29 ans n’avait pas concédé une seule manche dans ce tournoi avant d’affronter Sabalenka. Elle fut finaliste aux Internationaux des États-Unis en 2016.

« Elle retournait la balle comme ce n’est pas possible, a dit Sabalenka, au sujet du match de jeudi. Je ne pouvais rien y faire. »