(Miami) Le Canadien Milos Raonic a été éliminé à l’Omnium de tennis de Miami après avoir perdu un match chaudement disputé en huitième de finale, mardi.

Associated Press

Dernier Canadien en lice en simple masculin, Raonic, 12e tête de série, s’est incliné 4-6, 6-3, 7-6 (4) face au Polonais Hubert Hurkacz, classé 26e.

Du coup, Hurkacz a signé une deuxième victoire surprise en autant de jours face à un Canadien. Lundi, il avait servi la même médecine à la sixième tête de série, Denis Shapovalov.

Hurkacz a obtenu un mini-bris dès le premier point du bris d’égalité de la troisième manche et n’a jamais tiré de l’arrière. Raonic a sauvé trois balles de match avant que Hurkacz n’inscrive le point décisif.

Raonic a sauvé 10 des 11 balles de bris auxquelles il a fait face durant le match. En contrepartie, il a converti l’une des deux chances de bris qu’il s’est donné au service de son rival.

Le service de Raonic-son arme de prédilection-n’a pas été aussi efficace que celui de Hurkacz. Le Polonais a inscrit 14 as, deux de plus que Raonic.

« Je pense avoir très bien servi et ça m’a aidé à demeurer dans le match et compétitif contre Milos. […] Il est un joueur très dangereux », a noté Hurkacz.

« Je suis très heureux de mon service aujourd’hui, et j’ai le sentiment que j’ai effectué de très bons retours. Au milieu du premier set, il servait des bombes, et j’essayais seulement de gagner mon service pour me maintenir. »

Raonic tentait de se qualifier pour les quarts de finale de ce tournoi Masters 1000 pour la quatrième fois de sa carrière.

En quarts de finale, Hurkacz affrontera le Grec Stefanos Tsitsipas, deuxième tête de série, qui a vaincu l’Italien Lorenzo Sonego, classé 24e, 6-2, 7-6 (2).

Bautista Agut sort Isner

Plus tôt en journée, Roberto Bautista Agut a repoussé une balle de match avant d’éliminer l’Américain John Isner, tombeur de Félix Auger-Aliassime au tour précédent, 6-3, 4-6, 7-6 (7).

PHOTO MARTA LAVANDIER, AP

L’Espagnol Roberto Bautista Agut

Bautista Agut, septième tête de série, a perdu le premier point du bris d’égalité au troisième set sur son service, offrant rapidement l’avantage à Isner.

L’Américain a perdu le mini-bris en expédiant un coup droit dans le filet cinq points plus tard, puis il s’est donné une balle de match grâce à un as à 220 km/h pour prendre l’avance 6-5.

Bautista Agut n’a pas paniqué, gagnant trois des quatre derniers points et se tirant d’affaire.

C’est la première fois en carrière que Isner perd un bris d’égalité à l’Omnium de Miami après 11 réussites consécutives.

« Ce sont toujours des matchs difficiles contre lui, a reconnu Bautista Agut. Il possède un très gros service et beaucoup de puissance depuis la ligne de fond avec son coup droit. Cela rend les choses toujours difficiles. »

Bautista Agut affrontera le Russe Daniil Medvedev, favori du tournoi, qui a défait l’Américain Frances Tiafoe 6-4, 6-3.

Medvedev a inscrit 11 as et n’a montré aucun signe de fatigue, deux jours après avoir été victime de crampes à cause de la chaleur.

« Je pense que nous étions tous deux très fatigués, mais je dirais que nous avons offert un spectacle remarquable. […] Je suis vraiment heureux de ma performance aujourd’hui. »

L’Italien Jannik Sinner, 21e tête de série, a gagné sa place pour les quarts de finale à la suite d’une victoire de 6-3 et 6-2 sur le Finlandais Emil Ruusuvuori. Sinner affrontera Alexander Bublik, du Kazakhstan, qui a pris la mesure de l’Américain Taylor Fritz 6-7 (5), 6-3, 6-4.

L’hécatombe parmi la délégation américaine a pris fin lorsque le jeune Sebastian Korda, l’un des beaux espoirs du tennis aux États-Unis, a éliminé l’Argentin Diego Schwartzman 6-3, 4-6, 7-5 dans un duel qui a duré 2 h 35 minutes.

Korda, dont son père, Petr, s’est hissé jusqu’au deuxième rang du classement mondial pendant sa brillante carrière, a offert un spectacle de qualité au grand délice des amateurs présents dans le stade.

Alors qu’il menait 5-4 au troisième set, Korda a été victime d’un bris qui a redonné espoir à Schwartzman. Il a répliqué avec un bris à son tour avant de mettre fin au duel à son service.

À ce stade du match, les conditions météorologiques s’étaient probablement rafraîchies par rapport à la température pendant la séance de jour, mais demeuraient difficiles, ce que Korda a apprécié.

« J’aime la chaleur et j’aime l’humidité. Plus c’est chaud, plus c’est humide, plus je suis heureux », a lancé Korda.

Le jeune américain affrontera le Russe Andrey Rublev, quatrième tête de série, en quarts de finale. Rublev a éliminé le Croate Marin Cilic 6-4, 6-4 mardi soir.