(Miami) La favorite Ashleigh Barty est venue de l’arrière et elle a effacé une balle de match contre elle pour finalement vaincre la qualifiée Kristina Kucova en trois manches de 6-3, 4-6, 7-5, jeudi, à l’Omnium de Miami.

Steven Wine
Associated Press

Barty, qui a gagné ce tournoi en 2019, tirait de l’arrière 5-2 lors de la manche ultime. Lors du jeu suivant, elle a fait face à une balle de match, mais elle l’a sauvée grâce à un coup gagnant.

Au service lors de la dernière partie du match, Barty tirait de l’arrière 0-40, mais elle est une fois de plus venue de l’arrière contre Kucova, une Slovaque classée 149e au monde.

« Les matchs comme ça sont très enrichissants parce que tu sais que tu as fait le travail pendant une période prolongée pour avoir le dessus, a observé Barty. C’était un match difficile aujourd’hui, mais j’ai apprécié chaque seconde. »

Jouant loin de son Australie natale pour une première fois en plus d’un an, Barty a triomphé même si son coup droit a fait défaut. Elle a commis 40 fautes directes avec ce coup.

« Nous n’avons jamais abandonné, peu importe ce que nous ressentions », a exprimé Barty.

Sous un soleil de plomb et devant composer avec un taux d’humidité élevé, les joueurs ont dû placer des sacs de glace sous leur casquette lors des changements de côté. Les conditions météorologiques ont d’ailleurs eu le meilleur sur le Britannique Jack Draper, qui s’est effondré à un certain moment et qui a dû se retirer de son duel contre Mikhail Kukushkin.

« Les conditions ont un peu eu raison de moi », a mentionné Draper.

La Croate Ana Konjuh a surpris l’Américaine Madison Keys, 18e tête de série, au deuxième tour. La carrière de Konjuh a été ralentie au cours des dernières années en raison de quatre interventions chirurgicales au coude. Elle vient de signer ses deux premières victoires dans un tableau principal du circuit de la WTA depuis 2018.

PHOTO MARTA LAVANDIER, ASSOCIATED PRESS

Ana Konjuh

Elina Svitolina (no 5) a effacé un retard rapide et une blessure au poignet pour venir à bout de l’Américaine Shelby Rogers en trois manches de 3-6, 7-5, 6-3.

La Roumaine Simona Halep (no 3) a également suivi la tendance de la journée, venant de l’arrière pour battre Caroline Garcia 3-6, 6-4, 6-0.

PHOTO GEOFF BURKE, USA TODAY SPORTS

Simona Halep

Aryna Sabalenka (no 7) a vaincu Tsvetana Pironkova 0-6, 6-3, 7-6 (9), Iga Swiatek (no 15) a pris la mesure de Barbora Krejcikova 6-4, 6-2 tandis qu’Angelique Kerber (no 24) a blanchi Renata Zarazua 6-0, 6-0.

La Tchèque Petra Kvitova, neuvième tête de série, n’a eu besoin que de 64 minutes pour éliminer la Française Alizé Cornet 6-4, 6-0.

D’autres têtes de série sont passées au troisième tour, dont Belinda Bencic (no 11), Johanna Konta (no 17), Marketa Vondrousova (no 19) et Ekaterina Alexandrova.

Pendant ce temps, Coco Gauff (no 31) s’est fait montrer la porte de sortie par Anastasija Sevastova en trois manches de 1-6, 6-2, 6-3.

Du côté des hommes, le qualifié Thanasi Kokkinakis a gagné un match d’un tournoi de haut niveau de l’ATP pour une première fois en trois ans. Il a défait le qualifié Shintaro Mochizuki 6-3, 6-3.

Kokkinakis pointe actuellement au 243e échelon et il tente de grimper au classement après avoir subi une blessure à l’épaule. Il avait battu Roger Federer à Miami il y a trois ans.

Sebastian Korda, un Américain prometteur de 20 ans, a eu des débuts fracassants à Miami, corrigeant Radu Albot en deux manches de 6-3, 6-0. Le qualifié Bjorn Fratangelo, un autre Américain, a pour sa part eu raison de Fernando Verdasco en deux sets identiques de 6-4, 6-4.