(Melbourne) « Ces Internationaux d’Australie seront une édition historique à bien des égards », s’est félicité samedi le patron du tournoi, Craig Tiley, à propos du premier Grand Chelem de l’année qui a été décalé de trois semaines (8-21 février) en raison des contraintes sanitaires liées à la pandémie du nouveau coronavirus.

Agence France-Presse

« Pour la première fois en plus de 100 ans, les Internationaux d’Australie débuteront en février et nous nous réjouissons d’offrir aux joueurs et joueuses ce qui pourrait être l’un des meilleurs cadres de jeu de l’année 2021 », a-t-il poursuivi.

Les Internationaux d’Australie devaient initialement débuter le 18 janvier, mais les organisateurs et les instances dirigeantes du tennis ont dû repousser les dates du tournoi à la demande des autorités australiennes pour mettre en place des mesures sanitaires inédites afin d’éviter la propagation de l’épidémie de COVID-19.

Les joueurs et joueuses devront arriver en Australie à partir du 15 janvier pour observer une période de quarantaine de deux semaines dans une « bulle sanitaire » sécurisée mise en place autour de Melbourne Park, le site du tournoi.

Ils devront ainsi séjourner dans des hôtels qui leur seront réservés et ne devront pas rester hors de ces hôtels plus de cinq heures par jour pour leurs entraînements.

Les qualifications pour ce premier tournoi majeur de l’année auront lieu pour les messieurs à Doha et pour les dames à Dubaï du 10 au 13 janvier, a précisé Craig Tiley.

Le patron du tournoi a ajouté que les tournois de simples et doubles, ainsi que celui de tennis fauteuil ont été préservés, mais pas ceux pour les juniors qui seront disputés plus tard dans l’année.

Enfin, la dotation globale est inchangée par rapport à l’édition 2020 avec un total de 71 millions de dollars australiens en jeu.