(Vienne) Andrey Rublev a accédé à sa cinquième finale de la saison samedi après l’abandon de Kevin Anderson en deuxième manche de leur match de demi-finale à l’Omnium Erste Bank.

Eric Willemsen
The Associated Press

Rublev, la cinquième tête de série, menait 6-4, 4-1 lorsque Anderson a lancé la serviette à cause d’une blessure à la cuisse droite.

Dimanche, Rublev croisera le fer en finale avec l’Italien Lorenzo Sonego. Ce dernier, qui a écrasé le no 1 mondial Novak Djokovic 6-2, 6-1 vendredi, a pris la mesure du Britannique Daniel Evans 6-3, 6-4 en demi-finale.

« Je suis très heureux, après la rencontre d’hier [contre Djokovic] ça n’a pas été facile de jouer contre Evans, mais j’ai gagné et je suis satisfait », a dit Sonego, qui avait perdu en qualifications mais qui a obtenu sa place dans le tableau principal à la suite de la blessure de l’Argentin Diego Schwartzman. Depuis, il n’a pas perdu une seule manche.

L’Italien, 42e joueur mondial, convoitera un deuxième titre en carrière, après celui acquis à Antalya l’an dernier.

Rublev présente un dossier de 1-0 contre Sonego en carrière, après l’avoir défait sur la terre battue d’un tournoi de la série Challenger en 2016.

Anderson, qui a gagné ce tournoi en 2018, portait un bandage à la cuisse dès le début de la rencontre. Il a demandé l’intervention d’un thérapeute après avoir perdu le premier jeu de la deuxième manche, et il l’a de nouveau fait alors qu’il tirait de l’arrière 3-0. Il a disputé deux autres jeux avant de se retirer.

Le Russe a profité de l’abandon de son adversaire pour la deuxième fois cette semaine, après le retrait de l’Italien Jannik Sinner après trois jeux au deuxième tour en raison d’une blessure à un pied.

Rublev, le huitième joueur mondial, présente une fiche de 4-0 en finale au cours de cette saison écourtée, et il pourrait devenir le premier champion de cinq tournois cette année.

De plus, après avoir triomphé à Hambourg et Saint-Pétersbourg, Rublev a porté sa fiche à 18-1 au cours de ses quatre derniers tournois.

« Je me suis présenté ici en me disant que je n’avais rien à perdre, a noté Rublev. Je voulais m’amuser, faire de mon mieux et me battre pour chaque point. Je suis maintenant en finale, et je vais l’aborder avec la même philosophie. »

Après avoir été opéré à un genou à deux reprises, Anderson espérait participer à sa première finale depuis la conquête de son sixième titre en carrière à Pune, en Inde, en janvier 2019.