(Paris) Alexander Zverev, N.7 mondial, a déclaré jeudi que les accusations de son ex-petite amie de violences conjugales étaient « tout simplement fausses ».

Agence France-Presse

Dans un message Instagram, Olga Sharypova a expliqué « avoir été étranglée avec un oreiller », à New York l’année dernière, par Zverev qui « lui avait cogné la tête contre un mur. »

L’Allemand, récent finaliste des Internationaux des États-Unis, a insisté sur le fait que les allégations étaient « infondées » et l’ont rendu « très triste ».

« Nous avons eu une relation, mais elle s’est terminée il y a longtemps. Je ne sais pas pourquoi Olga porte ces accusations maintenant. J’espère vraiment que tous les deux nous trouverons un moyen de nous réconcilier de manière raisonnable et respectueuse », a expliqué la vedette allemande du tennis.

Par ailleurs, le joueur de 23 ans a également révélé que son ancienne partenaire Brenda Patea attendait un enfant de lui.