(Saint-Pétersbourg) L’Américain Sam Querrey a été placé en isolement par les autorités russes après avoir subi un contrôle positif au coronavirus, mais a fui le pays à bord d’un avion privé, ont indiqué les organisateurs de l’Omnium de Saint-Pétersbourg, jeudi.

The Associated Press

Les organisateurs ont mentionné que Querrey et son épouse avaient subi des contrôles positifs dimanche, un jour avant la présentation des premiers matchs du tableau principal. Les résultats de leur test effectué quatre jours plus tôt à leur arrivée en Russie avaient été négatifs. Querrey a été exclu du tournoi et il devait se placer en isolement à l’hôtel avec sa famille.

Dans un communiqué, les organisateurs du tournoi ont indiqué que Querrey n’avait pas ouvert sa porte de chambre quand les médecins sont venus pour examiner sa famille lundi, affirmant que son bébé dormait. Sa famille et lui ont quitté l’hôtel avant le retour des médecins le lendemain.

« Les caméras de sécurité de l’hôtel ont permis d’identifier Sam Querrey quittant l’hôtel avec sa famille à 5 h 45 le 13 octobre, sans informer la réception. Comme Querrey l’a indiqué à un représentant de l’ATP, il a quitté la Russie en compagnie de sa famille à bord d’un avion privé », ont mentionné les organisateurs du tournoi en citant une information du circuit de l’ATP.

L’ATP a indiqué qu’elle enquêtait sur un incident survenu au tournoi, sans nommer Querrey.

« L’ATP est au courant d’un incident concernant le non-respect du protocole lié à la COVID-19 cette semaine à l’Omnium de Saint-Pétersbourg », a écrit le circuit dans un communiqué.

« Il est crucial de suivre les mesures de santé et sécurité afin de s’assurer que les évènements puissent être présentés de manière sécuritaire et à l’intérieur du cadre établi par les autorités locales. Nous rappelons aux joueurs et à leur équipe de soutien que le non-respect de ces mesures peut mettre en danger le fonctionnement d’un évènement et avoir des répercussions sur le reste du circuit. En vertu du Code de conduite de l’ATP, nous prenons cette affaire extrêmement sérieusement et une enquête est en cours. »

Un porte-parole de Querrey n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire. Querrey occupe actuellement le 49e échelon mondial.

Le journaliste spécialisé en tennis Ben Rotherberg a ajouté une couche de mystère à l’histoire lors d’une enfilade sur Twitter. Il précise, sans citer de source, que Querrey a reçu un appel d’un membre des autorités sanitaires russes lui disant que si lui ou un membre de la famille présentait des symptômes, il pourrait être forcé d’être hospitalisé. Le joueur aurait craint d’être hospitalisé en Russie, encore plus dans un scénario où il aurait été séparé de son enfant de 8 mois, également du voyage. Querrey se serait ensuite réfugié dans un pays près de la Russie ne réclamant pas un test négatif pour entrer sur son territoire.