(Paris) L’Américaine Sofia Kenin, 6e mondiale et lauréate des Internationaux d’Australie en début de saison, a connu une entrée en matière compliquée mardi à Roland-Garros face à la Russe Liudmila Samsonova (125e) à qui elle a cédé un set pour s’imposer 6-4, 3-6, 6-3.

Agence France-Presse et Associated Press

« La bataille a été très dure, je suis contente de m’en être sorti », a reconnu la joueuse de 21 ans, qui avait été éliminée en 8es de finale des Internationaux des États-Unis.

Au 2e tour, Kenin affrontera la Roumaine Ana Bogdan (93e).

Mladenovic s’effondre mais blâme l’arbitre

Le premier match de Kristina Mladenovic depuis la fin cauchemardesque de son tournoi aux Internationaux des États-Unis a donné lieu à un nouveau revers et à une décision controversée de l’arbitre à Roland-Garros.

La Française a perdu contre l’Allemande Laura Siegemund 7-5, 6-3 après avoir servi pour la première manche à 5-1.

Mladenovic était furieuse contre l’arbitre de chaise Eva Asderaki pour ne pas avoir repéré un double rebond sur la balle de manche. Au cours d’un échange de 10 coups, Mladenovic y est allée d’un amorti, Siegemund s’est précipitée et a été capable de retourner la balle par-dessus le filet — même si la reprise télévisée a montré que la balle a rebondi deux fois. Mladenovic a ralenti, a paru confuse et a fini par toucher le filet, ce qui a automatiquement donné le point à Siegemund.

PHOTO THOMAS SAMSON, AGENCE FRANCE-PRESSE

Kristina Mladenovic

« Je pense que l’arbitre de chaise a été la seule personne à ne pas l’avoir vu sur le court central », a affirmé Mladenovic.

Ce point et toute la manche auraient dû lui appartenir à ce moment-là à cause du double rebond, mais ni Siegemund ni Asderaki ne l’a reconnu.

« Les erreurs sont humaines, mais je ne vois pas comment l’arbitre peut manquer ça. Elle n’a pas vu le double rebond, a mentionné Mladenovic. Malheureusement, elle poursuivra son parcours à Roland Garros et pas moi. »

Elle ne s’attendait pas à un aveu de la part de Siegemund.

« Si elle l’avait fait, elle aurait eu tout mon respect et c’aurait été une super démonstration d’esprit sportif, a poursuivi Mladenovic. Mais ce n’est pas elle qui est responsable. Je pense que l’arbitre de chaise est celle qui devrait vraiment se concentrer sur la décision. »

Elle se dit en faveur des reprises vidéo, comme le système VAR très controversé utilisé au football.

« Ce serait génial et nous éviterions un scénario malheureux comme celui que j’ai vécu aujourd’hui », a confié Mladenovic.

Ce n’est toutefois pas un dénouement aussi malheureux qu’à Flushing Meadows, où elle a servi pour le match à 6-1, 5-1 contre Varvara Gracheva, puis a perdu au bris d’égalité et a été déclassée 6-0 à la troisième manche.

Elle a qualifié ce moment du plus douloureux de sa carrière. Quatre jours plus tard, elle a vécu une autre déception lorsque son équipe, classée parmi les têtes de série en double féminin, a dû renoncer au tournoi après avoir été potentiellement exposée à la COVID-19.

Les responsables de la santé publique qui ont supervisé son hôtel ont déclaré qu’elle était à risque après avoir joué aux cartes dans un groupe comprenant Benoit Paire, qui a été déclaré positif au virus. Elle a dû se placer en quarantaine.

Dans d’autres matchs du premier tour au tableau féminin, Karolina Pliskova, deuxième tête de série, a défait Mayar Sherif 6-7 (9), 6-2, 6-4. Sherif est devenue la première joueuse égyptienne à se qualifier pour le tableau principal à Roland Garros.

La jeune danoise Clara Tauson a remporté sa première victoire au plus haut niveau du circuit en disposant de la demi-finaliste des Internationaux des États-Unis, Jennifer Brady, 6-4, 3-6, 9-7. Tauson, âgée de 17 ans, qui a remporté le titre junior aux Internationaux d’Australie l’an dernier, a sauvé deux balles de match.

La Française Fiona Ferro, 49e mondiale, s’est imposée face à la Britannique Heather Watson, 56e mondiale, 7-6, 6-4.

Ferro, qui n’avait plus joué depuis son titre à Prague en août en raison d’une douleur aux côtes qui l’avait forcée à faire l’impasse notamment sur les Internationaux des États-Unis et sur les premiers tournois sur terre battue de l’automne, s’est rassurée. Elle a au passage pris sa revanche sur la Britannique, qui l’avait battue par deux fois cette année, à Hobart et Brisbane.