(Rome) Le Canadien Denis Shapovalov sera du carré d’as au Masters de Rome.

Andrew Dampf
Associated Press

L’athlète de Richmond Hill, en Ontario, 12e tête de série, a eu raison de Grigor Dimitrov (no 15) en trois manches de 6-2, 3-6 et 6-2 en quarts de finale et il s’est ainsi assuré de sa première victoire en trois matchs en carrière contre le Bulgare.

Shapovalov, qui se hissera parmi le top 10 mondial au prochain classement ATP grâce à ses performances à Rome, a remporté 80 % de ses points avec sa première balle de service et il a réussi cinq bris contre Dimitrov.

Le match a duré 1 heure et 53 minutes.

Shapovalov affrontera en demi-finale, dimanche, l’Argentin Diego Schwartzman, vainqueur de l’Espagnol Rafael Nadal en deux manches de 6-2 et 7-5.

Âgé de 21 ans, le Canadien tente d’accéder à la finale d’un tournoi de la série Masters 1000 pour la deuxième fois de sa carrière. Il s’était incliné aux mains de Novak Djokovic en finale du Masters de Paris en novembre dernier.

« C’est incroyable de battre un joueur comme Grigor, s’est exclamé Shapovalov après son match. C’est quelqu’un que j’admire depuis que je suis chez les juniors. Je suis vraiment un grand fan de son jeu. J’ai eu des matchs difficiles contre lui.

« Obtenir la victoire, c’est un grand pas pour moi et pour ma confiance de savoir que je peux battre un joueur de cette catégorie, de ce niveau. »

Shapovalov a mérité son seul titre ATP en octobre dernier à Stockholm, un tournoi de la série 250.

Le Canadien est sur une lancée récemment. Son parcours s’est arrêté en quarts de finale aux Internationaux des États-Unis la semaine dernière.

« Je suis vraiment très heureux du résultat aujourd’hui et de ma semaine dans l’ensemble, a ajouté Shapovalov. J’ai joué beaucoup de matchs difficiles et j’ai géré le décalage horaire et la fatigue, ce qui n’est pas facile. Je suis vraiment content de la façon dont j’ai composé avec la situation. »

Frustration de Djoko

PHOTO CLIVE BRUNSKILL, AGENCE FRANCE-PRESSE

Novak Djokovic

Plus tôt dans la journée, moins de deux semaines après avoir été disqualifié des Internationaux de tennis des États-Unis, Novak Djokovic a de nouveau perdu son sang-froid à mi-chemin du match qu’il a remporté (6-3, 4-6 et 6-3) contre l’Allemand Dominik Köpfer dans son match quart de finale.

Après avoir été brisé à zéro pour créer l’égalité 3-3 en deuxième manche, le Serbe a fracassé sa raquette contre la terre battue.

PHOTO CLIVE BRUNSKILL, REUTERS

Puis, alors qu’il tenait un bout du cadre de sa raquette retenu par quelques cordes, Djokovic s’est dirigé vers sa chaise pour en récupérer une nouvelle. C’est alors qu’il a reçu un avertissement de l’arbitre en chef.

Pour sa part, Köpfer, 97e joueur mondial, a émis de nombreux cris de frustration pendant son match, et son attitude lui a également voulu un avertissement de l’arbitre au début de la troisième manche.

Djokovic, qui convoite un cinquième titre en carrière à Rome, affrontera en demi-finale Casper Ruud, qui a évincé le favori local, Matteo Berrettini, en trois manches (4-6, 6-3 et 7-6) au bout de deux heures et 57 minutes de jeu.

Un répit pour Halep

PHOTO REUTERS

Halep aligne sans forcer sa 12e victoire consécutive, une série qui avait débuté avant l’interruption des compétitions pour cause de coronavirus.

Au tableau féminin, la favorite Simona Halep est devenue la première joueuse à atteindre le carré d’as du côté féminin, lorsque la Kazakhe Yulia Putintseva a dû abandonner à mi-chemin de leur duel en raison d’une blessure au bas du dos.

Halep menait 6-2, 2-0 lorsque Putintseva a décidé qu’elle souffrait trop pour poursuivre la rencontre — elle avait déjà demandé l’intervention d’une thérapeute sur le terrain entre les manches.

Putintseva, 30e joueuse mondiale, venait de disputer deux matchs de trois manches très corsés, pour vaincre la huitième tête de série Petra Martic ainsi que la 10e, Elena Rybakina.

Avant son match contre Halep, elle avait déjà passé sept heures et 22 minutes sur la terre battue romaine – bien plus que la Roumaine, qui a obtenu un laissez-passer pour le deuxième tour et qui a gagné ses deux matchs suivants en manches consécutifs.

Putintseva avait atteint les quarts de finale aux Internationaux des États-Unis, tandis que Halep avait pris la décision de ne pas se rendre à New York à cause des craintes associées à la pandémie de coronavirus.

Halep a porté sa fiche à 8-0 depuis la relance du tennis, et à 12-0 si on remonte jusqu’à février.

Halep, qui s’est inclinée lors de deux finales consécutives à Rome devant Elina Svitolina en 2017 et 2018, devra maintenant évincer l’Espagnole Garbiñe Muguruza ou encore la finaliste des Internationaux des États-Unis, Victoria Azarenka, afin d’accéder à la finale.

Le tournoi, qui se déroule à huis clos, a été reporté de son créneau habituel en mai en raison de la pandémie. Cependant, le ministre des Sports italien a mentionné vendredi que 1000 spectateurs auront accès aux gradins pour les demi-finales et les finales.