(New York) Alexander Zverev a atteint une première finale en tournoi majeur, vendredi, s’imposant 3-6, 2-6, 6-3, 6-4, 6-3 devant Pablo Carreno Busta, à Flushing Meadows.

Associated Press

Cinquième tête de série, Zverev effaçait un retard de deux sets pour la première fois de sa carrière. Il a aidé sa cause en totalisant 24 as.

Aux Internationaux des États-Unis, il s’agit de la première remontée du genre depuis 2011, quand Novak Djokovic a joué le tour à Roger Federer.

Zverev tente de devenir le premier Allemand à triompher en Grand chelem depuis Boris Becker en 1996, en Australie.

Dimanche, Zverev sera confronté à la deuxième tête de série, Dominic Thiem, qui a vaincu Daniil Medvedev (no 3) en trois manches de 6-2, 7-6 (7), 7-6 (5).

PHOTO ROBERT DEUTSCH, USA TODAY SPORTS

Dominic Thiem a vaincu Daniil Medvedev (no 3) en trois manches.

Carreno Busta, 20e tête de série, se voyait battu en demi-finale à New York pour la deuxième fois en quatre ans.

Le langage non verbal de Zverev en disait long pendant les deux premières manches.

Après une double faute, il s’est frappé à la cuisse gauche. Concédant le premier set sur un revers dans le filet, il s’est couvert le visage à deux mains.

Tôt dans la manche suivante, un mauvais coup droit, dans une séquence où il a perdu neuf points de suite, l’a fait se tourner vers la loge de ses invités, les mains tournées vers le ciel. Un revers trop long lui a coûté le deuxième set.

« Je n’y croyais pas, a dit Zverev. Je me disais, "Me voilà en demi-finale où je suis supposé être favori, et j’ai deux sets de retard. Je joue mal à ce point-là". Je savais que je devais retrouver de la constance. »

Ses frappes manquaient de conviction face à Carreno Busta qui, sans épater souvent, est solide à tous les niveaux.

L’Espagnol montrait un bon coup droit et commettait peu d’erreurs. Il a toutefois été brisé à sa première occasion d’enlever le premier set, ainsi qu’à sa première chance de gagner le deuxième.

En dépit de cela, la moitié de ses 72 premiers points est venue de fautes directes de Zverev. Par la suite, ce dernier a été plus agressif et a mieux dosé ses coups.

« Je devais changer le tempo, a confié Zverev. Ç’a m’a bien servi. »

Lors des trois derniers sets, l’Allemand n’a commis que sept fautes directes, en moyenne.

Tout comme Zverev, Thiem aura l’occasion de mettre la main sur un premier titre du Grand Chelem en carrière. L’Autrichien a raté ses trois tentatives précédentes, s’inclinant deux fois de suite à Roland-Garros face à Rafael Nadal, en 2018 et 2019, et contre Djokovic aux Internationaux d’Australie, cette année.

Medvedev avait pris part à la finale new-yorkaise en 2019, courbant l’échine devant Nadal.

Des demi-finales d’un grand tournoi sans Federer, Djokovic ou Nadal, on n’a pas vu ça depuis 16 ans.

Nadal a choisi de ne pas essayer de défendre son titre, vu le contexte de la pandémie.

Federer est à l’écart après deux opérations au genou. Djokovic, le favori, a été disqualifié quand il a atteint par mégarde une juge de ligne avec une balle, au quatrième tour.

Zverev a atteint les demi-finales d’un tournoi majeur pour la première fois en janvier à Melbourne ; Thiem l’a alors battu.