Certains estiment que les 256 joueurs des tableaux féminin et masculin des Internationaux des États-Unis amorcent tous la compétition « sur le même pied » en raison de la longue pause imposée par la pandémie. Difficile toutefois de ne pas considérer les atouts de quelques favoris.

Michel Marois Michel Marois
La Presse

HOMMES

1. Novak Djokovic

Serbe, 33 ans, 1er mondial
17 titres en Grand Chelem
États-Unis 2019 : 4tour (forfait contre Stanislas Wawrinka)
Australie 2020 : Champion
Champion des Internationaux d’Australie, Djokovic entend bien profiter de l’absence de ses deux grands rivaux, Rafael Nadal et Roger Federer, pour s’approcher d’eux au classement des titres en Grand Chelem avec ce qui serait son 18e. Il est toutefois plus que jamais « l’homme à battre » et subira beaucoup de pression.

2. Daniil Medvedev

PHOTO FRANK FRANKLIN II, ASSOCIATED PRESS

Daniil Medvedev

Russe, 24 ans, 5e mondial
États-Unis 2019 : finaliste (défaite contre Rafael Nadal)
Australie 2020 : 4e tour
Medvedev aurait probablement remporté les Internationaux des États-Unis l’année dernière s’il ne s’était pas buté à Rafael Nadal en finale. Très à l’aise sur les surfaces rapides comme celle du Centre national de tennis, il est bien placé pour bénéficier de l’absence de l’Espagnol cette année.

3. Stéfanos Tsitsipás

PHOTO FRANK FRANKLIN II, ASSOCIATED PRESS

Stéfanos Tsitsipás

Grec, 22 ans, 6e mondial
États-Unis 2019 : premier tour (défaite contre Andrey Rublev)
Australie 2020 : 3e tour
Malgré une défaite au premier tour aux Internationaux des États-Unis l’année dernière, Stéfanos Tsitsipás a atteint le troisième tour aux Internationaux d’Australie en 2020 et vient d’exceller au tournoi Western & Southern. Ses performances récentes sur le dur font de lui un candidat sérieux au titre.

4. Matteo Berrettini

PHOTO HANNIBAL HANSCHKE, ARCHIVES REUTERS

Matteo Berrettini

Italien, 24 ans, 8e mondial
États-Unis 2019 : demi-finaliste (défaite contre Rafael Nadal)
Australie 2020 : 2e tour
Révélation de la saison 2019, Berrettini s’est incliné au deuxième tour des Internationaux d’Australie et a vite été éliminé la semaine dernière au tournoi Western & Southern. Un peu « sous le radar », il a quand même les atouts pour causer des surprises et répéter son exploit de l’an dernier quand il avait atteint les demi-finales.

5. Roberto Bautista Agut

PHOTO ROBERT DEUTSCH, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Roberto Bautista Agut

Espagnol, 32 ans, 12e mondial
États-Unis 2019 : 1er tour (défaite contre Mikhail Kukushkin)
Australie 2020 : 3e tour
Déjà très affûté, comme on l’a vu au tournoi Western & Southern, l’Espagnol avait très bien fait en début de saison avec de belles performances à la Coupe de l’ATP et un troisième tour en Australie où il ne s’était incliné qu’après un long marathon de cinq manches contre Marin Čilić. Sa résilience sera un atout cette année à New York.

FEMMES

1. Serena Williams

PHOTO ROBERT DEUTSCH, USA TODAY SPORTS

Serena Williams

Américaine, 38 ans, 9e mondiale
23 titres en Grand Chelem
États-Unis 2019 : finaliste (défaite contre Bianca Andreescu)
Australie 2020 : 3e tour
Six fois gagnante des Internationaux des États-Unis, Williams a perdu les deux dernières finales. Sortie au 3e tour en Australie en janvier, son retour au jeu est laborieux depuis trois semaines, avec des performances inégales, même dans la victoire. Elle s’est toujours démarquée à New York, mais s’ennuiera peut-être du public… ou non !

2. Sofia Kenin

PHOTO HANNAH MCKAY, ARCHIVES REUTERS

Sofia Kenin

Américaine, 21 ans, 4e mondiale
États-Unis 2019 : 3e tour (défaite contre Madison Keys)
Australie 2020 : championne
À 21 ans, c’est la joueuse qui monte. Championne des Internationaux d’Australie, elle s’est hissée au quatrième rang mondial. Éliminée au troisième tour à New York l’an dernier, elle a maintenant les atouts pour faire beaucoup mieux. Ce sera toutefois la première fois qu’elle a le statut de favorite en Grand Chelem ; saura-t-elle maîtriser ses nerfs ?

3. Naomi Osaka

PHOTO FRANK FRANKLIN II, ASSOCIATED PRESS

Naomi Osaka

Japonaise, 22 ans, 10e mondiale
États-Unis 2019 : 4e tour (défaite contre Belinda Bencic)
Australie 2020 : 3e tour
Championne à New York en 2018, après avoir défait Serena Williams dans une finale pour le moins mouvementée, Naomi Osaka a acquis depuis une assurance qui fait d’elle l’athlète féminine la mieux payée au monde. Elle assume son statut avec aplomb, comme elle l’a montré au cours des derniers jours, et sera particulièrement motivée.

4. Karolína Plíšková

PHOTO FRANK FRANKLIN II, ASSOCIATED PRESS

Karolína Plíšková

Tchèque, 28 ans, 3e mondiale
États-Unis 2019 : 4e tour (défaite contre Johanna Konta)
Australie 2020 : 3e tour
En l’absence de nombreuses joueuses, la troisième raquette mondiale sera tête de série no 1 des Internationaux, tournoi où elle avait atteint le quatrième tour l’année dernière. Défaite au deuxième tour au tournoi Western & Southern, Plíšková bénéficie d’un tableau avantageux et pourrait finalement gagner son premier titre en Grand Chelem.

5. Johanna Konta

PHOTO FRANK FRANKLIN II, ASSOCIATED PRESS

Johanna Konta

Britannique, 29 ans, 15e mondiale
États-Unis 2019 : quart de finale (défaite contre Elina Svitolina)
Australie 2020 : 1er tour
Souvent compétitive en Grand Chelem (une demi-finale et deux quarts de finale en 2019), Konta vient de montrer (au tournoi Western & Southern) qu’elle s’est bien préparée pour la reprise du jeu. À 29 ans, elle est l’une des joueuses expérimentées qui pourraient le mieux composer avec les conditions particulières cette année à New York.