(Paris) L’Ukrainienne Elina Svitolina (numéro 5 mondiale) et la Néerlandaise Kiki Bertens (7e) ont annoncé vendredi leur forfait pour l’Omnium des États-Unis (31 août-13 septembre), venant grossir les rangs des joueuses et joueurs majeurs qui n’iront pas disputer le tournoi new-yorkais du Grand Chelem.

Agence France-Presse

« Je ne suis toujours pas sûre de pouvoir voyager aux États-Unis sans mettre mon équipe et moi-même en danger », a déclaré Svitolina sur son compte Twitter.

« Le problème de la COVID-19 est toujours tellement préoccupant que la santé de chacun passe avant tout et que le contrôle du virus est évidemment une priorité », a dit pour sa part la Néerlandaise, qui précise avoir pris sa décision après avoir « longuement réfléchi ».

PHOTO HANNIBAL HANSCHKE, ARCHIVES REUTERS

Kiki Bertens

Bertens et Svitolina emboîtent le pas à l’Australienne Ashleigh Barty, N.1 mondiale, qui avait déclaré forfait le 30 juillet, évoquant des « risques importants ».

Chez les messieurs, Rafael Nadal, numéro 2 mondial, a renoncé à New York mardi, en raison des risques liés à la pandémie, dénonçant en outre un « calendrier de folie » alors que s’enchaînera le Masters 1000 de Rome (20-27 septembre) et Roland-Garros, à partir du 27 septembre.

Le Britannique Andy Murray, vainqueur de trois titres majeurs et retombé au 129e rang mondial après des opérations à la hanche, invité par les organisateurs, n’a pas encore confirmé sa participation, même s’il a récemment confié s’y « préparer mentalement ».

Le numéro 1 mondial, le Serbe Novak Djokovic, est inscrit au tableau, mais il n’a pas encore décidé s’il y prendrait part.