(Charleston, Caroline du Sud) La Québécoise Eugenie Bouchard a vaincu la Lavalloise Leylah Annie Fernandez 6-4, 6-3 jeudi soir au tournoi sur invitations de Charleston, en Caroline du Sud.

La Presse canadienne

Bouchard, qui pointait au 332e rang du circuit mondial de la WTA avant la pandémie de la COVID-19, a causé une certaine surprise en disposant de l’adolescente âgée de 17 ans, qui occupait le 118e échelon en mars dernier.

C’était le premier match de Bouchard, qui est originaire de Westmount, dans ce tournoi, et du deuxième de Fernandez, qui avait disposé de l’Américaine Emma Navarro, mardi.

La joueuse âgée de 26 ans a mis un terme au duel après une heure et 58 minutes de jeu.

Interrogé vendredi sur le match de la veille entre deux des principales têtes d’affiche du tennis féminin canadien, le vice-président de Tennis Canada et directeur de la Coupe Rogers de Montréal, Eugène Lapierre, a indiqué qu’il n’avait pu le regarder. Mais il a assuré qu’il suivrait plus attentivement les prochains duels des représentantes de l’unifolié.

« C’est le fun de les voir. Eugenie n’a pas autant de pression que les autres, même si je crois qu’elle peut effectuer un retour en force. Elle a trop de talent pour laisser ses résultats des deux ou trois dernières années la couler, a commenté Lapierre. Elle a encore trop de stock à nous montrer. Évidemment, elle affrontait une étoile montante du tennis canadien (Fernandez), mais je suis content qu’elle puisse tenir son bout dans un bon match. »

Sa tâche risque d’être un peu plus relevée vendredi soir, puisque Bouchard sera confrontée à la championne des Internationaux des États-Unis en 2017, Sloane Stephens.

« J’ai hâte de voir comment elle va se comporter pour le reste de la compétition ; évidemment, si elle affronte Sloane Stephens, j’ai l’impression que l’autre va l’attendre d’un pied ferme. Mais ça ne peut qu’être intéressant pour ces filles-là de tester leur niveau de jeu avant la relance officielle », a évoqué Lapierre.

Il s’agit d’un tournoi promotionnel sur terre battue, qui ne fait pas partie du circuit régulier de la WTA.