(Paris) Si la présentation des Internationaux des États-Unis et de France plus tard cette année demeure incertaine, un nouveau tournoi développé pour les plateformes numériques sera présenté dans le sud de la France à compter de samedi prochain et quatre des 10 meilleurs joueurs au monde y participeront, ainsi que le Québécois Félix Auger-Aliassime.

Jérôme Pugmire
Associated Press

Le cofondateur Patrick Mouratoglou espère que l’Ultimate Tennis Showdown (UTS) — dont la première édition mettra en vedette Stefanos Tsitsipas et Matteo Berrettini — pourra changer la manière dont le tennis est présenté et attirer une clientèle plus jeune en offrant un accès différent aux joueurs.

« J’aimerais que les partisans puissent bénéficier d’un accès aux émotions des joueurs, particulièrement sur le terrain, où le code de conduite représente un obstacle important à ce niveau, a dit Mouratoglou. L’UTS vise une nouvelle génération plus jeune et engagée de partisans dans l’espoir d’agrandir notre communauté. »

Les joueurs joueront tous les week-ends pendant cinq semaines dans un tournoi rotation. Les matchs seront présentés en direct en ligne, avec des écrans multiples, ainsi que des caméras et des microphones capturant chaque angle et son, selon les organisateurs.

Leur objectif est donc d’offrir un accès sans précédent à tout ce qui se passe pendant un match — augmenter les émotions plutôt que de les filtrer.

Mouratoglou, qui est aussi l’entraîneur de Serena Williams, a fondé l’UTS en compagnie du joueur australien Alexei Popyrin, qui participera également au tournoi.

Ils veulent changer la manière dont le tennis est présenté grâce à un format dynamique avec plus d’interactions, où il est possible pour les entraîneurs de donner des conseils, plutôt que de l’interdire.

« [Les joueurs] vont interagir en temps réel avec les partisans, partager leurs conversations entre eux et les entraîneurs, se comporter librement sur le court, a dit l’UTS. Les spectateurs auront un rôle dans l’action ; ils pourront interagir avec les joueurs, poser des questions pendant les pauses entre les jeux, voir ce qui se passe dans les coulisses de la vie des joueurs et entendre les paroles échangées entre les joueurs et les entraîneurs. »

Le tournoi sera disputé à l’académie de Mouratoglou près d’Antibes, une station balnéaire de la Côte d’Azur. En raison des restrictions liées au coronavirus, aucun spectateur ne sera présent. Un protocole de sécurité encadrera les contacts entre les joueurs et le personnel présent.

David Goffin, classé 10e au monde, participera également au tournoi, tandis que le quatrième et dernier membre du top 10 sera dévoilé cette semaine.

Auger-Aliassime sera le plus jeune participant, lui qui est âgé de 19 ans.

Plusieurs joueurs habitent à Monaco, ce qui simplifie l’organisation du tournoi puisque la principauté est située à environ 50 kilomètres le long de la côte.

Le tournoi n’est pas sanctionné par l’ATP et les règles n’ont pas encore été officiellement dévoilées.

Les bourses varieront selon le classement du joueur et ses performances — le gagnant recevra 70 % des gains et le perdant, 30 %. Les joueurs toucheront aussi une part des revenus de commandite et de télédiffusion, a indiqué l’UTS sur son site web.