(Dubaï) Novak Djokovic est toujours invaincu en 2020 : le N.1 mondial a remporté samedi lors du tournoi ATP 500 de Dubaï le 79e titre de sa carrière en venant à bout du Grec Stefanos Tsitsipas 6-3, 6-4 en 1 h 17.

Agence France-Presse

Stefanos Tsitsipas, étoile montante du tennis masculin (6e mondial à seulement 21 ans), a opposé une belle résistance dans les échanges, mais il n’a rien pu face au Serbe, qui compte à présent 18 victoires en autant de matchs cette année.

En début de rencontre, Tsitsipas a été le premier à se montrer dangereux sur le service de son adversaire, obtenant une balle de bris à 2-2. Mais le Serbe a su serrer la vis pour continuer à faire la course en tête.

Et, à 4-3 en sa faveur, il a converti sa première balle de bris d’un magnifique placement. Un avantage décisif qui lui a permis de remporter la première manche en 39 minutes.

Le Grec a été plus hargneux en seconde manche. Brisé à 2-2, il a pris le service de Djokovic dans la foulée pour revenir à égalité. Ce dernier a ensuite haussé le ton et brisé à 4-4, un avantage cette fois définitif.

PHOTO KARIM SAHIB, AGENCE FRANCE-PRESSE

Stefanos Tsitsipas

Les deux joueurs ont globalement été plutôt sereins derrière leurs services, mais c’est dans les points importants que Tsitsipas n’a pas fait le poids : il a certes converti une de ses deux balles de bris, mais il a surtout perdu les trois qu’il a concédées à Novak Djokovic.

Il s’agit du cinquième titre du Serbe dans l’émirat, après 2009, 2010, 2011 et 2013, et de son troisième titre de l’année, après la Coupe de l'ATP, remportée avec la Serbie en janvier, et les Internationaux d’Australie, son 17e tournoi du Grand Chelem, le 1er février.

Vendredi, en demi-finale, il avait pourtant frôlé l’élimination face au Français Gaël Monfils, qui avait obtenu trois balles de match avant de s’écrouler totalement (2-6, 7-6 (10/8), 6-1).

Tsitsipas s’incline quant à lui en finale pour la deuxième année de rang à Dubaï, après sa défaite 6-4, 6-4 face à Roger Federer en 2019. Le Grec enregistre sa sixième défaite en finale d’un tournoi ATP, pour cinq titres.