(Melbourne, Australie) Roger Federer a préservé sept balles de match avant de venir à bout du 100e joueur mondial Tennys Sandgren en cinq sets, mardi, aux Internationaux de tennis d’Australie.

John Pye
Associated Press

Federer, dont la collection de 20 titres du Grand Chelem est composée de six trophées australiens, a demandé l’intervention d’un thérapeute au troisième set et semblait en voie de subir une élimination surprise en quarts de finale. Il a cependant retrouvé son aplomb par la suite et vaincu Sandgren 6-3, 2-6, 2-6, 7-6 (8) 6-3, mettant la table pour une 15e participation en carrière aux demi-finales à Melbourne.

Le vétéran âgé de 38 ans croisera le fer avec le détenteur de sept titres des Internationaux d’Australie, Novak Djokovic, qui a défait le Canadien Milos Raonic 6-4, 6-3, 7-6 (1).

Plus tôt en journée, Ashleigh Barty a fait un pas de plus dans sa tentative de mettre fin à une longue disette australienne de quatre décennies à Melbourne

PHOTO MANAN VATSYAYANA, AGENCE FRANCE-PRESSE

Ashleigh Barty a vaincu Petra Kvitova pour accéder aux demi-finales.

La meilleure joueuse au monde et favorite locale a sauvé des balles de manche avant de gagner du rythme et vaincre la Tchèque Petra Kvitova 7-6 (6), 6-2.

En 2019, Barty s’était inclinée en quarts de finale de ce tournoi face à Kvitova.

Barty croisera maintenant le fer avec Sofia Kenin, qui a atteint les demi-finales d’un tournoi du Grand Chelem pour une première fois en carrière grâce à une victoire de 6-4, 6-4 contre la Tunisienne Ons Jabeur.

La première manche a duré près de 70 minutes, mais Barty a résisté à huit des neuf balles de bris contre elle pour finalement avoir le dessus. Lors du deuxième set, l’Australienne a pris les devants 4-0 et elle a brisé le rythme de Kvitova.

Après sa défaite contre Kvitova à Melbourne, Barty s’était ressaisie pour remporter un premier tournoi majeur en carrière, à Roland-Garros. Pendant sa route, elle avait vaincu Kenin au quatrième tour.

Il y a beaucoup d’attentes envers Barty, qui tente de devenir la première australienne à gagner les Internationaux d’Australie depuis Chris O’Neil, en 1978. Aucun Australien n’a réussi l’exploit depuis 1976.

Barty ne ressent toutefois pas la pression. Elle a gagné un premier titre en carrière devant ses partisans, à Adélaïde, la semaine dernière.

« Je n’aurai rien d’autre qu’un sourire au visage lorsque je quitterai ce terrain », a-t-elle fait savoir.

Kenin et Jabeur disputaient un match de quarts de finale dans un tournoi majeur pour une première fois. Jabeur était auparavant devenue la première arabe à faire partie des quarts de finale en Grand Chelem.

Pour Kenin, qui est née à Moscou, mais qui a grandi aux États-Unis, le degré de difficulté va augmenter d’un cran contre Barty.

« Je suis excitée. Évidemment, elle joue chez elle alors ce sera un peu plus différent, a exprimé Kenin. J’ai affronté plusieurs très bonnes joueuses. Ce sera une ambiance différence, mais c’est excitant et j’ai hâte. »

PHOTO ANDY BROWNBILL, ASSOCIATED PRESS

Sofia Kenin

Kenin joue elle aussi du tennis de qualité. Elle avait été arrêtée par Simona Halep au deuxième tour à Melbourne, l’an dernier. Dans un tournoi majeur, le meilleur résultat précédent de Kenin a été de se rendre au quatrième tour à Roland-Garros, l’an dernier.

L’Américaine a terminé l’année au 14e rang et elle pourrait rivaliser avec Barty dans au moins une catégorie : elles ont été à égalité pour le plus de victoires sur surfaces dures sur le circuit de la WTA l’an dernier (38).

Pendant son parcours, Kenin est venue de l’arrière en troisième ronde face à l’Américaine de 15 ans Coco Gauff. Elle n’a commis que neuf fautes directes lors des deux derniers sets.

Bien qu’elle ait commis trois doubles fautes et que Jabeur ait signé les cinq as du match, l’Américaine a obtenu trois des quatre bris de son duel contre la Tunisienne.

Gauff et sa compatriote Caty McNally ont aussi perdu 6-2, 6-4 en quarts de finale du double contre les championnes du tournoi en 2018, Kristina Mladenovic et Timea Babos.

Mladenovic et Babos avaient triomphé en double il y a deux ans, avant de s’incliner en finale l’an dernier.

Dans les autres quarts de finale, les favorites, Hsieh Su-wei et Barbora Strycova ont pris la mesure de Jennifer Brady et Caroline Dolehide 6-2, 6-2.