(Vancouver) La Montréalaise âgée de 16 ans Leylah Annie Fernandez a réussi son entrée en scène au Challenger de Vancouver, mardi soir, après avoir disposé de l’Américaine et septième tête de série Varvara Lepchenko 6-3, 7-6 (1).

La Presse canadienne

Fernandez, qui a notamment remporté le titre junior aux Internationaux de France plus tôt cet été, affrontera au prochain tour la gagnante du duel entre l’Américaine Ashley Kratzer et la Serbe Jovana Jaksic.

PHOTO MARK BLINCH, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Eugenie Bouchard

Les choses ne sont pas aussi bien déroulées pour l’autre joueuse québécoise inscrite à la compétition. Eugenie Bouchard a poursuivi sa glissade en s’inclinant 3-6, 6-3, 6-1 devant la Hongroise Timea Babos au premier tour.

L’invitée canadienne Carson Branstine a aussi plié bagage, après avoir encaissé un revers de 6-4, 6-3 contre la finaliste du tournoi l’an dernier, la Britannique Heather Watson. Une autre représentante de l’unifolié, Layne Sleeth, a dû abandonner à la suite d’une blessure survenue pendant son duel contre la Paraguayenne Veronica Cepede Royg.

Du côté masculin, le favori local, Vasek Pospisil, a poursuivi sa route après avoir défait Colin Sinclair 6-4, 5-7, 6-2.

Pospisil, qui pointe au 203e rang mondial — après avoir brièvement occupé le 25e échelon en 2014 —, aura maintenant rendez-vous avec le champion du tournoi NextGen de l’ATP en 2017, le Sud-Coréen Hyeon Chung, mercredi soir sur le court central. Ce sera alors le premier duel entre les deux joueurs en carrière.

Quant à eux, Filip Peliwo, de North Vancouver, et Peter Polansky, de Toronto, ont été éliminés au premier tour mardi soir. Peliwo a été évincé par le Grec Michail Pervolarakis, tandis que Polansky a été renversé par le qualifié britannique Liam Broady.