(PROSTEJOV, République tchèque) Le Canada s’est incliné devant devant la République tchèque dans le cadre des éliminatoires du Groupe mondial de la Fed Cup de tennis, dimanche à Prostejov.

La Presse canadienne

Le Canada évoluera donc dans le Groupe mondial II en 2020.

Marketa Vondrousova a scellé l’issue de la compétition en s’adjugeant le premier match de simple inversé 6-3, 6-4 contre Rebecca Marino, permettant à la République tchèque de se bâtir une avance insurmontable de 3-0.

« Nous étions au coude-à-coude dans chacun des sets, a déclaré Marino. Je suis vraiment fière de l’effort que j’ai déployé aujourd’hui. »

Ensuite, pour la forme, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa compatriote Sharon Fichman, qui effectuait un retour en Fed Cup, ont plié l’échine 7-6 (4), 7-5 devant Lucie Safarova et Barbora Krejcikova.

« Nous avons complété le boulot, a dit Vondrousova. Je suis très heureuse. Nous avons une nouvelle équipe, avec de nouvelles coéquipières. Je crois que nous pourrions former quatre équipes différentes, avec des filles qui font toutes partie du top-100 mondial. »

La veille, le Canada s’est retrouvé acculé au pied du mur après avoir perdu ses deux premiers duels face à la République tchèque.

Dans le premier match de la journée, Marino, 184e joueuse mondiale, a baissé pavillon 6-3, 6-0 contre la Tchèque Karolina Muchova en seulement 75 minutes.

Par la suite, dans un duel de jeunes gauchères, la Montréalaise Leylah Annie Fernandez, âgée de seulement 16 ans, s’est également inclinée en deux sets consécutifs, 6-4, 6-1 face à Vondrousova, détentrice du 47e rang au classement de la WTA.

Le Canada affrontait la République tchèque sans les services de sa meilleure joueuse, Bianca Andreescu, 23e au monde. L’Ontarienne de 18 ans, championne à Indian Wells en mars, est ennuyée par une blessure à l’épaule droite qui la garde inactive depuis son abandon au quatrième tour de l’Omnium de Miami il y a environ un mois. De plus, Eugenie Bouchard, 81e au monde, a décidé de prendre une pause pour retrouver la santé.

De son côté, la République tchèque a délégué une équipe qui n’incluait pas Petra Kvitova ni Karolina Pliskova, respectivement troisième et quatrième au classement de la WTA.