Le parcours de Félix Auger-Aliassime s'est arrêté en demi-finale, vendredi à l'Omnium de Miami, quand il s'est incliné 7-6 (3), 7-6 (4) devant l'Américain John Isner, neuvième mondial et champion en titre du tournoi.

Michel Marois LA PRESSE

Premier joueur de 18 ans à ce stade du tournoi depuis Rafael Nadal en 2005, le Canadien est venu bien près de causer la surprise. Il a eu l'avantage dans chacune des deux manches, mais Isner est chaque fois venu de l'arrière pour s'imposer en bris d'égalité, sa grande spécialité.

Malgré l'enjeu, Auger-Aliassime n'a jamais paru intimidé, sauf peut-être quand il a servi pour la première manche, à 5-4, et qu'il a commis trois doubles fautes pour laisser Isner revenir à sa hauteur. L'Américain a réussi 21 as, contre seulement six pour son rival, qui a aussi commis sept doubles fautes.

Auger-Aliassime peut se consoler en pensant qu'il a remporté sept matchs en 12 jours à Miami, ce qui lui permettra de passer du 57e au 33e rang du classement mondial. Et il va continuer de gagner de nouveaux admirateurs. Favori du public tout au long du tournoi, il a été chaudement acclamé par les spectateurs du Hard Rock Stadium quand il a quitté le court central après sa défaite.

Finaliste il y a un mois à l'Omnium de Rio, le Canadien a ensuite atteint le troisième tour à Indian Wells et il a signé à Miami la meilleure performance de sa jeune carrière. «Je me suis beaucoup amélioré au cours des dernières semaines, a-t-il rappelé en point de presse cette semaine. (Après le tournoi) je vais prendre une pause à la maison pour récupérer, revenir sur mes derniers tournois et préparer ceux qui s'en viennent.»

Celui qui tentait de devenir le plus jeune finaliste de l'histoire à Miami (deux mois plus tôt que Nadal) a été comparé à plusieurs grands joueurs cette semaine et Roger Federer, peut-être le plus grand de tous les temps, lui a rendu un bel hommage.

«C'est un privilège d'être mentionné aux côtés de ces champions, a estimé Auger-Aliassime. Je crois que cela montre que je fais les bonnes choses, que je suis sur le bon chemin. Mais je dois aussi penser à long terme. En ce moment, j'apprécie simplement chaque journée, chaque match, car on ne sait jamais ce qui va arriver ensuite.»

En principe, Auger-Aliassime est inscrit au tournoi de Marrakech à compter du 8 avril. Son prochain grand rendez-vous sera l'Omnium de Monte-Carlo, un tournoi de catégorie Masters 1000, où il retrouvera l'élite du tennis masculin.

Un autre Canadien, Denis Shapovalov, sera en action vendredi soir (19h) dans l'autre demi-finale. Il affrontera justement Roger Federer.