La joueuse de tennis Américaine Serena Williams est l'athlète féminine la mieux payée au monde pour une troisième année consécutive, selon le magazine Forbes.

Mis à jour le 22 août 2018
LA PRESSE CANADIENNE

Williams, qui est âgée de 36 ans, a touché 18,1 millions US entre juin 2017 et juin 2018, dont seulement 62 000 $ en bourses, en raison d'une pause de 14 mois puisqu'elle a donné naissance à un premier enfant.

C'est donc grâce à 18 millions en commandites que Williams se retrouve au sommet de la liste.

Le boxeur Floyd Mayweather dominait le classement masculin publié en juin avec 285 millions en revenus. Le tennisman Roger Federer était le mieux classé dans son sport, venant au septième rang global avec un revenu de 77,2 millions.

Huit membres du top 10 féminin sont des joueuses de tennis, un sport où les bourses offertes aux femmes se rapprochent souvent de celles offertes aux hommes.

La Danoise Caroline Wozniacki occupe le deuxième rang du classement grâce à des revenus de 13 millions, dont sept millions en bourses.

Les autres joueuses de tennis dans le classement sont l'Américaine Sloane Stephens (troisième, 11,2 millions), l'Espagnole Garbine Muguruza (quatrième, 11 millions), la Russe Maria Sharapova (cinquième, 10,5 millions), l'Américaine Venus Williams (sixième, 10,2 millions), la Roumaine Simona Halep (huitième, 7,7 millions) et l'Allemande Angelique Kerber (10e, sept millions).

Les deux exceptions sont la joueuse de badminton indienne Pusarla Venkata Sindhu avec 8,5 millions en revenus, dont huit millions en commandites, et la pilote automobile américaine Danica Patrick, qui a pris sa retraite en mai, avec 7,5 millions.

Sindhu est devenue la première athlète féminine indienne à gagner une médaille d'argent olympique, en 2016 aux Jeux de Rio. Pour sa part, Patrick a notamment lancé une ligne de vêtements et publié un livre au cours de la dernière année.