La seconde demi-finale de Wimbledon opposant le N.1 mondial, l'Espagnol Rafael Nadal, au Serbe Novak Djokovic (21e) a été suspendue à 23h02 heure locale (18h02, heure de l'Est) par le couvre-feu jusqu'à samedi, alors que Djokovic venait de remporter la troisième manche pour mener 2 manches à 1 (6-4, 3-6, 7-6 (11/9)).

Mis à jour le 13 juill. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

Parce que si le toit du Central permet de prolonger les débats dans la soirée, il y a quand même un fin à tout à Londres. Le couvre-feu local imposé par les résidents du quartier ne permet pas de jouer au-delà de 23h00, heure locale. 

Les deux champions poursuivront le 52e épisode de leur rivalité (26 à 25 pour Djokovic) samedi à 13h, heure locale (8h, heure de l'Est). 

Dans ce match de très haut niveau, Djokovic s'est adjugé la troisième manche sur sa seconde balle de manche, après en avoir écarté trois.

Sous le toit du Central et ses projecteurs, les parties peuvent se prolonger dans la soirée, mais une heure limite, 23h00 heure locale, a été imposée par les résidents du quartier.

Nadal, en quête d'un troisième titre à Londres (après 2008 et 2010), et son adversaire, triple lauréat en 2011, 2014 et 2015, avaient dû patienter de longues heures avant de pouvoir pénétrer sur le court.

Car la première demi-finale remportée par le Sud-Africain Kevin Anderson devant l'Américain John Isner avait duré 6h36.

Vainqueur en cinq manches (7-6 (8/6), 6-7 (5/7), 6-7 (9/11), 6-4, 26-24), le géant Anderson (2,03 m) a disputé avec le géant Isner (2,08 m) le deuxième plus long match de l'histoire en Grand Chelem.