L'Afrique du Sud a remporté samedi le double de sa rencontre de Coupe Davis contre le Canada, au Stade Uniprix, prolongeant ainsi le suspense quant à l'issue de ce barrage du Groupe mondial.

Mis à jour le 16 sept. 2012
Michel Marois LA PRESSE

Les Canadiens Daniel Nestor et Vasek Pospisil étaient pourtant largement favoris face aux Sud-Africains Raven Klaasen et Izak Van Der Merwe, mais ils ont commis trop d'erreurs - 13 doubles fautes entre autres - et ont été battus sèchement 4-6, 6-7(3) et 6-7(5).

Premier joueur mondial en double, le vétéran Nestor a remporté pas moins de 29 victoires pour le Canada en Coupe Davis avec divers partenaires. Il n'est toutefois pas au sommet de sa forme en cette fin de saison et n'a jamais trouvé son synchronisme aujourd'hui avec le jeune Pospisil, un joueur avec lequel il avait connu du succès au cours des rencontres précédentes.

«Nous sommes une bien meilleure équipe que ce que nous avons montré aujourd'hui, a souligné Nestor. Nous avons mal retourné, mal servi et ils ont bien mieux joué les points importants.»

«Les Sud-Africains n'avaient pas le choix et ils ont joué avec l'énergie du désespoir, a noté le capitaine Martin Laurendeau. Nous devons digérer cette semaine, puis nous regrouper. Nous avons encore l'avantage et ils devront nous battre trois fois d'affilée chez nous s'ils veulent remporter cette rencontre...»

Les Canadiens mènent encore la rencontre 2-1, grâce aux victoires de Pospisil et de Milos Raonic vendredi en simple. Ils auront l'occasion de mériter le point décisif dimanche lors des deux derniers simples.

Dans le quatrième match de la rencontre, à compter de 11h, Raonic, 15e mondial, affrontera en principe Van Der Merwe (188e) avec l'avantage d'une journée de repos, un atout important quand on sait que le Sud-Africain joue en dépit de malaises au dos.

«Je me suis déjà senti mieux, mais les choses s'améliorent de jour en jour, a expliqué Van Der Merwe. Je sais que Milos est un excellent joueur, mais je vais me concentrer sur mon propre jeu. C'est tout ce que je peux contrôler.»

Dans le cinquième match, Pospisil (116e) devrait jouer contre Nikala Scholtz, un espoir qui évolue sur le circuit universitaire américain et qui pourrait inquiéter le Canadien si le match s'avère décisif.

Les capitaines peuvent toutefois modifier leur formation jusqu'à une heure avant le début des matchs. «Pour l'instant, rien n'a changé, a noté Laurendeau. Milos va jouer le quatrième match et c'est ce que nous préparons. Nous y allons un match à la fois et on verra bien ce qui arrivera demain (dimanche)...»

De son côté, le capitaine sud-africain John-Laffnie de Jager a rappelé que le vainqueur du double remportait 72% des rencontres en Coupe Davis. «Nous avons encore une lourde tâche devant nous, a-t-il concédé, mais nous sommes encore en vie!»