Le Français Jo-Wilfried Tsonga a fait un pas supplémentaire vers le Masters de fin d'année en remportant le tournoi de Vienne, après sa victoire en finale dimanche contre l'Argentin Juan Martin Del Potro 6-7 (5/7), 6-3, 6-4.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Grâce à ce titre, le septième de sa carrière, Tsonga, 26 ans, occupe désormais la septième place à la +Race+, le classement déterminant les meilleurs joueurs de la saison et dont les huit premiers iront à Londres, du 20 au 27 novembre. Il double l'Américain Mardy Fish (8e) et creuse l'écart sur ses poursuivants, l'Espagnol Nicolas Almagro (9e, non engagé cette semaine) et le Serbe Janko Tisparevic (10e, défait en finale à Saint-Pétersbourg).

Ce succès confirme le bel automne du Manceau, qui a remporté sa première couronne de la saison à Metz en septembre, après deux finales perdues à Rotterdam et au Queen's. Il met aussi un terme à trois défaites de suite face à l'Argentin.

Del Potro, qui disputait sa troisième finale de la saison, après ses deux succès à Delray Beach et Estoril, est de son côté toujours en lice pour le Masters, grimpant de la 12e à la 11e position, au détriment du Français Gilles Simon.

Pour ses débuts à Vienne, Tsonga, tête de série N.1, a digéré la perte de la première manche au jeu décisif pour ensuite prendre l'avantage grâce à un jeu plus offensif et un service efficace (25 aces).

Dès son premier service, le Français, 9e mondial, a connu des difficultés, devant passer par quatre égalités, malgré quatre aces, pour égaliser péniblement à 1-1 au bout de 13 minutes de jeu. Aucun des deux joueurs ne parvenait à prendre le service de l'autre et il faudra attendre le jeu décisif pour voir Del Potro (N.2) l'emporter sur sa première balle de set à la suite d'une faute directe de son adversaire et au bout de 63 minutes d'une âpre bataille.

Dans la deuxième manche, Tsonga a perdu son service au troisième jeu mais a aussitôt rendu la pareille à Del Potro pour égaliser à 2-2, puis faire lui-même le break (4-2) pour empocher le set 6-3 et ainsi égaliser à une manche partout.

Au cours de l'ultime set, le Français a pris le service de l'Argentin à 4-2 pour l'emporter finalement 6-4 sur sa première balle de match au bout de 2h21 de jeu.