Le championnat de basketball de la NCAA s'amorce cette semaine dans plusieurs villes américaines. Pas moins de 68 formations universitaires sont de la compétition, et les quatre équipes qui survivront à ce marathon de trois semaines se retrouveront à Dallas, les 5 et 7 avril, pour le «Final Four».

Mis à jour le 18 mars 2014
Michel Marois LA PRESSE

Mais avant d'arriver là, on aura droit à tout un spectacle avec encore plus de joueurs canadiens de premier plan - le fameux Andrew Wiggins, notamment, mais aussi le Québécois Laurent Rivard, du Crimson de Harvard.

***

Le comité de sélection de championnat de basketball de la NCAA a dévoilé dimanche soir le tableau des 68 équipes en lice. Les formations de Florida (Sud), Wichita State (Midwest), Virginia (Est) et Arizona (Ouest) ont été désignées têtes de série dans les quatre régions du tournoi. D'autres favoris traditionnels - Duke, Kansas, Michigan, Villanova - ont aussi été bien cotés et devraient logiquement atteindre au moins les finales régionales, réservées aux «Sweet Sixteen».

Mais attention aux surprises, d'autant plus que la fin de saison a vu plusieurs équipes bien classées s'incliner devant des négligés, et que les Cards de Louisville, champions en titres, ont curieusement été classés seulement quatrièmes dans le Midwest.

Les deux joueurs-vedettes canadiens, Andrew Wiggins (Kansas) et Tyler Ennis (Syracuse), se retrouvent dans la région Sud et pourraient s'affronter dès leur troisième match, s'ils s'y rendent! Laurent Rivard et Harvard affronteront Cincinnati dans l'Est, même si le match sera joué à San Diego...

Comment ça marche?

Le tournoi est très simple dans sa forme: les 64 meilleures équipes sont réparties dans 4 groupes régionaux de 16 équipes en fonction de leur force. Avec les années, l'origine régionale des équipes a perdu beaucoup d'importance: Syracuse se retrouve dans le Sud, Manhattan dans le Midwest...

Le numéro 1 affronte le numéro 16, le 2 joue contre le 15, et ainsi de suite. On passe ainsi à 32, 16 («Sweet Sixteen»), 8 («Elite Eight»), 4 («Final Four») et 2 équipes. On a introduit depuis quelques années une ronde préliminaire, officiellement la «première» ronde, où huit formations se disputent les quatre dernières places disponibles. Ces matchs seront disputés mardi et mercredi.

> Consultez le tableau du championnat

Une manne pour les parieurs

Avec sa popularité et sa formule toute simple, le «March Madness» attire des millions de parieurs. Tant la NCAA que les médias et les commanditaires - sans oublier les bookies - organisent des pools où il faut tenter de deviner les vainqueurs de tous les matchs.

C'est pratiquement impossible de prédire l'ensemble du tableau, puisque les probabilités sont de l'ordre d'une chance sur 130 milliards. Le milliardaire américain Warren Buffett est d'ailleurs associé à une promotion qui offre un milliard (!) à celui qui réussira l'exploit. Le prix consiste en 40 paiements annuels de 25 millions ou un seul versement de 500 000 millions, et le concours est limité aux 15 premiers millions de parieurs américains.

Les amateurs canadiens peuvent participer au concours officiel ou à celui chapeauté par le réseau ESPN, entre autres.

> Participez au concours officiel de la NCAA