Source ID:; App Source:

Barcelone veut gâcher la fête anglaise

Samuel Eto'o... (Photo: AFP)

Agrandir

Samuel Eto'o

Photo: AFP

Agence France-Presse
Paris

Barcelone et son trio magique Messi-Eto'o-Henry tenteront d'éviter une deuxième finale 100% anglaise d'affilée en recevant Chelsea, mardi en demi-finale aller de la Ligue des champions, Manchester United, le tenant du titre, étant opposé à Arsenal, mercredi à Old Trafford.

FC Barcelone (ESP) - Chelsea (ANG): Après n'avoir fait qu'une bouchée de Lyon (1-1, 5-2) en 8e de finale et du Bayern Munich (4-0, 1-1) en quarts, le Barça passe enfin aux choses sérieuses avec la réception de Chelsea. Les Blues, finalistes de la dernière édition, ont en effet d'autres arguments à faire valoir que les Lyonnais et les Bavarois, déjà incapables de faire la loi dans leurs championnats respectifs.

Même si le Barça et ses trois attaquants de rêve (Messi-Eto'o-Henry) produisent le jeu le plus spectaculaire d'Europe, ils risquent de souffrir contre Chelsea, redevenu une terrible machine à gagner depuis l'arrivée de Guus Hiddink au poste d'entraîneur en février.

Les Londoniens ont d'ailleurs frappé fort en écartant tour à tour la Juventus Turin et surtout les Reds de Liverpool au terme d'un match retour légendaire (3-1, 4-4) alors que les Catalans se sont plutôt amusés contre les derniers représentants français et allemand.

L'ambition de Chelsea et de son propriétaire-milliardaire Roman Abramovitch est de toute façon connue: effacer pour de bon la déception de la finale de 2008, perdue aux tirs au but contre Manchester United (1-1 a.p., 6-5 t.a.b), et monter enfin sur le toit du continent.

Pour le Barça, c'est peut-être sa saison qui se joue cette semaine, les hommes de Pep Guardiola devant se déplacer sur la pelouse de leur dauphin, le Real Madrid, samedi pour le grand clasico de la Liga.

Manchester United (ANG) - Arsenal (ANG): Le champion d'Europe a eu chaud contre Porto au tour précédent (2-2, 1-0) mais il est difficile de ne pas en faire un favori pour la qualification en finale. Même dos au mur, les Red Devils trouvent toujours les ressources pour inverser une situation compromise comme ce samedi en championnat face à Tottenham, terrassé 5-2 après avoir mené 2-0.

Et ce ne sont pas les joueurs de talent qui manquent à cette équipe à l'image de Cristiano Ronaldo, sauveur des siens à Porto sur une frappe lointaine splendide et auteur d'un doublé contre les Spurs. Le Ballon d'Or 2008 a d'ailleurs repris la tête du classement des buteurs en Angleterre (17 buts), suivi de près par Rooney (12).

Avec ces deux-là, Manchester est bien outillé pour décrocher un nouveau titre en Premier League et réussir son objectif prioritaire: remporter une 2e C1 d'affilée, un exploit qu'aucun club n'a réussi depuis l'AC Milan en 1989 et 1990.

La défense d'Arsenal, largement remaniée après les blessures de Gallas, Clichy et Sagna, devra donc se montrer vigilante sous peine de sombrer pour de bon. Ce secteur sera la clé de la réussite pour Arsène Wenger qui se verrait bien de nouveau en finale, pourquoi pas contre le FC Barcelone pour une revanche de celle perdue en 2006 (2-1).




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer