(Sao Paulo) Le ministère de la Santé du Brésil a répertorié 41 cas de la COVID-19 liés au tournoi de soccer de la Copa América, incluant 31 joueurs ou membres du personnel d’équipes et 10 personnes embauchées pour l’évènement.

Mauricio Savarese Associated Press

Dans un communiqué, le ministère a précisé que tous les employés ayant subi des tests positifs se trouvaient à Brasilia, où le Brésil a donné le coup d’envoi au tournoi avec un gain de 3-0 contre le Venezuela, dimanche.

L’équipe du Venezuela a été durement touchée après la découverte de près d’une dizaine de cas de la COVID-19 incluant des joueurs ou du personnel.

À la dernière minute, le Brésil a pris la relève à titre de pays-hôte du championnat continental, qui réunit 10 nations, malgré le fait que le pays compte le deuxième plus haut total de décès liés au coronavirus dans le monde, avec près de 490 000 victimes.

Le président brésilien Jair Bolsonaro a proposé d’accueillir la compétition il y a seulement deux semaines, après la décision des responsables du tournoi de ne plus tenir le tournoi en Argentine et en Colombie.

Bolsonaro a critiqué les politiques axées sur la distanciation physique et soutient que l’impact économique des mesures de confinement fait plus de victimes que le virus.

Selon le ministère de la Santé du Brésil, 2927 tests de dépistage de la COVID-19 ont été effectués dans le cadre de la Copa América jusqu’à maintenant.

Plus tôt lundi, un entraîneur en conditionnement physique de l’équipe du Pérou a subi un test positif à la COVID-19 à Lima. Nestor Bonillo ne se rendra pas au Brésil. Il n’a pas été possible de savoir s’il faisait partie des cas liés au tournoi et confirmés par le ministère de la Santé du Brésil.

Au cours du week-end, on a compté une série de cas de la COVID-19 liés aux équipes présentes au Brésil pour le tournoi.

Les responsables de l’équipe de la Colombie ont fait savoir que l’adjoint technique Pablo Roman et le physiothérapeute Carlos Entrena ont contracté le virus.

Quelques heures plus tôt, le Venezuela avait annoncé qu’il avait ajouté 15 joueurs à son équipe, à la dernière minute, après que huit joueurs eurent obtenu des résultats positifs à leur arrivée au Brésil. Trois membres du personnel d’instructeurs du Venezuela ont également été infectés.

La Fédération de football de la Bolivie a révélé que trois joueurs et un instructeur avaient contracté le virus.