(Québec) Le gouvernement du Québec ne soutiendra pas financièrement la candidature de Montréal pour accueillir des matchs de la Coupe du monde de soccer 2026 de la FIFA, a appris La Presse.

Hugo Pilon-Larose Hugo Pilon-Larose
La Presse

Isabelle Ducas Isabelle Ducas
La Presse

Cette décision « met en péril la candidature montréalaise – seule ville francophone en lice », a indiqué le bureau de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, en début de soirée jeudi.

Selon une source gouvernementale proche du dossier qui n’avait pas l’autorisation d’en parler publiquement, le gouvernement Legault a justifié son choix en affirmant que la relance des grands évènements, comme les festivals, occuperait toute son attention après la pandémie de COVID-19.

La contribution financière qui était attendue du gouvernement provincial représentait 103,4 millions, a-t-on appris. À cette somme, qui était plus élevée que ce qui avait été estimé en 2018, pouvaient s’ajouter d’autres coûts d’ici au dépôt d’un cahier de charges final en 2023.

« La Ville a déposé sa candidature pour accueillir des matchs de la Coupe du monde de la FIFA 2026 après avoir obtenu des engagements écrits de la part de ses partenaires gouvernementaux pour un partage équitable des coûts de la tenue de cet évènement majeur », a souligné Youssef Amane, directeur des communications au bureau de Mme Plante.

La Ville va prendre le temps d’étudier les implications légales, économiques et sportives d’un tel retrait et échanger avec ses partenaires, tant des deux [ordres] de gouvernement que ses partenaires sportifs, sur les options qui s’offrent à elle pour la suite des choses.

Youssef Amane, directeur des communications au bureau de la mairesse de Montréal

M. Amane a fait valoir que « l’obtention de la Coupe du monde de la FIFA 2026, vitrine sportive de renommée internationale, serait un formidable moteur de relance économique et touristique pour Montréal, tout en étant un outil de développement social et d’intégration pour les jeunes qui pratiquent ce sport dans la métropole ».

La Coupe du monde de soccer se tiendra en 2026 en Amérique du Nord. De nombreuses villes sont candidates afin d’accueillir quelques matchs, notamment Edmonton, Montréal et Toronto au Canada. La liste finale des villes hôtes devrait être dévoilée au cours de l’année 2021, a annoncé cette semaine la FIFA.