La Premier League a indiqué que six personnes provenant de trois clubs différents avaient reçu un diagnostic positif au nouveau coronavirus, à la suite de la première vague de dépistage au sein du championnat d’Angleterre.

Associated Press

Les séances d’entraînement qui respectent les directives de distanciation sociale ont repris mardi, sans la participation des six personnes qui ont été infectées et qui devront se placer en quarantaine pour sept jours.

La ligue n’a pas précisé les noms des individus qui ont reçu des diagnostics positifs.

Les tests ont été effectués auprès de 748 joueurs et membres du personnel des équipes anglaises dimanche et lundi.

« La Premier League fournit ces informations sommaires simplement par souci de transparence et d’intégrité », pouvait-on lire dans un communiqué de la ligue.

Les activités de la Premier League sont interrompues depuis mars en raison de la pandémie. Les mesures de confinement ont été assouplies et permettent maintenant des entraînements sans contacts, et des groupes de cinq joueurs, au maximum, peuvent s’entraîner ensemble sur la pelouse de leur complexe d’entraînement pour environ 75 minutes.

Les principaux championnats de soccer en Belgique, en France et aux Pays-Bas ont été écourtés, mais la Premier League a reçu l’appui du gouvernement britannique pour relancer ses activités en juin.

La possibilité d’une relance vers le 12 juin semble cependant peu probable. Pour que les clubs anglais reçoivent le feu vert pour participer à des entraînements avec contacts et des rencontres officielles, le nombre de cas de COVID-19 ne doit pas connaître de recrudescence. L’Angleterre est le deuxième pays qui compte le plus de décès attribuables au coronavirus derrière les États-Unis.

Les 20 équipes de la Premier League participeront à une conférence téléphonique mardi prochain afin de discuter des protocoles à mettre en place afin d’autoriser les entraînements avec contacts, alors que les mesures de distanciation sociale sont toujours en vigueur dans la société.

Des cas en Russie, également

Le Dynamo de Moscou, un club de soccer russe, a indiqué qu’un joueur et un entraîneur ont reçu un diagnostic positif au nouveau coronavirus, et ajouté que quatre autres membres de l’équipe avaient obtenu des résultats atypiques.

Le Dynamo a précisé que le défenseur Roman Evgeniev a reçu un diagnostic positif après s’être récemment soumis à une campagne de dépistage, à l’approche de la relance des activités dans le championnat russe le mois prochain. La formation moscovite a aussi mentionné qu’un instructeur des gardiens avait été infecté à la COVID-19. Le Dynamo a précisé qu’il n’était pas entré en contact avec d’autres employés de l’équipe depuis le début du mois d’avril.

Deux autres membres du club, dont les identités n’ont pas été révélées, ont reçu des diagnostics « à la limite du négatif », et deux autres ont développé des anticorps, ce qui signifie qu’ils ont déjà été infectés à la COVID-19.

Le championnat russe doit reprendre ses activités le 21 juin.

D’autre part, le Rubin de Kazan a souligné lundi que le défenseur Konstantin Pliev avait reçu un diagnostic positif au nouveau coronavirus, mais qu’il « se sent bien ». Le Lokomotiv de Moscou a pour sa part annoncé la semaine dernière que l’attaquant péruvien Jefferson Farfan avait été infecté à la COVID-19 et qu’il ressentait certains symptômes, dont la toux, la fatigue et la fièvre.