Même s’il célébrera son 36e anniversaire de naissance le 5 février, Cristiano Ronaldo n’a aucunement l’intention de ralentir.

La Presse Canadienne

« Je me sens encore bien, alerte et à une bonne période de ma vie », a déclaré, en visioconférence, la grande vedette de la Juventus et de l’équipe nationale du Portugal.

« J’espère jouer pendant plusieurs, plusieurs années, mais vous ne savez jamais », a-t-il ajouté.

Il reste encore une saison au contrat de Ronaldo avec la Juventus. Or, la retraite n’est pas dans les plans du Portugais.

« Si vous vous sentez motivé, ça n’a pas d’importance. Cristiano, en ce moment, va bien », a-t-il repris.

« Lorsque je parle à des jeunes garçons, je leur dis toujours d’apprécier le moment qui passe, parce que vous ne savez jamais ce qui peut arriver demain. Quelque chose peut se produire dans votre vie, avec votre famille. »

Si Ronaldo va bien, on ne peut en dire autant de la Juventus. Après neuf titres d’affilée dans la Série A, la formation italienne occupe le sixième rang à 10 points des meneurs, le AC Milan. Cependant, il reste encore 25 parties au calendrier.

« Mes yeux voient un futur très, très prometteur. Ça me rend heureux », a-t-il dit.

Ronaldo est également heureux des titres qu’il a gagnés avec le Sporting de Lisbonne, le Manchester United, le Real Madrid et la Juventus. Après le triomphe du Portugal au Championnat d’Europe, en 2016, il ne manque plus, à son palmarès, que la Coupe du monde.

Ronaldo aura un avant-goût de la Coupe du monde de 2022 alors que le Portugal disputera des matchs amicaux, l’an prochain, contre le Qatar, le pays hôte.

« J’ai gagné (des titres) avec chacune des équipes pour lesquelles j’ai joué. Mais la Coupe du monde, c’est un rêve », a-t-il avoué.

D’ici là, Ronaldo espère pouvoir de nouveau étaler tout son talent devant des gradins remplis. Ce n’est toujours pas possible en Italie à l’aube de 2021, à cause des restrictions liées à la pandémie du coronavirus.

Par ailleurs, en 2021, le Portugal défendra son titre au Championnat d’Europe, repoussé d’un an à cause de la pandémie.

« Je n’aime pas jouer dans des stades où il n’y a pas de spectateurs. C’est comme aller au cirque et ne pas voir de clowns. »

-Par The Associated Press