(Berlin) Le ministère allemand du Travail souhaite que les joueurs de soccer portent des masques pour se protéger contre le coronavirus si le gouvernement d’Angela Merkel autorise une reprise du championnat en mai comme la Ligue le désire.

Agence France-Presse

La Ligue allemande de football (DFL) a confirmé jeudi qu’elle était prête à reprendre la Bundesliga le 9 mai, sans spectateurs, mais avec des mesures d’hygiène strictes pour les joueurs.  

La décision finale revient à la chancelière Angela Merkel et aux présidents des régions, qui doivent s’entretenir jeudi prochain.

PHOTO DIÉGO VARA, REUTERS

Au Brésil, le port du masque était déjà obligatoire le 15 mars 2020 lors du match à huis clos entre les équipes de Gremio et de Sao Luiz. Ce n'est pas une solution idéale, notent certains.

Dans ce cadre, selon le magazine Spiegel, le ministère fédéral du Travail a élaboré des directives de sécurité, recommandant aux joueurs de porter un masque qui « ne glisserait pas lors des sprints, les coups de tête et les duels ».

« Si les masques glissent, le jeu doit immédiatement être arrêté », selon le projet, qui préconise également que les masques soient « remplacés toutes les 15 minutes maximum » à cause de l’effort qui les rendraient rapidement humides.  

Scepticisme et doutes

Des recommandations qui rendent sceptique le médecin de l’équipe d’Allemagne, membre du groupe de travail chargé de préparer un retour de la Bundesliga : « Si les joueurs jouaient avec des masques, je ne pense pas que cela serait accepté ».

« Il y a aussi eu des suggestions telles que les joueurs devraient garder leurs distances dans le mur lors d’un coup franc… », a-t-il dit à l’agence de presse allemande DPA.  

Pour le directeur sportif du RB Leipzig, Markus Kroesche, au quotidien Bild, les joueurs pourraient « peut-être sprinter une fois avec un masque, mais pas plusieurs fois », estimant que l’idée, « intéressante », ne pourra pas être mise en pratique.

Le conseiller médical du Bayer Leverkusen, Karl-Heinrich Dittmar, affirme lui que les masques ne seraient pas nécessaires, car la ligue prévoit de tester régulièrement les joueurs et le personnel des clubs.

Une autre proposition issue du ministère est que chaque équipe soit isolée en quarantaine dans un hôtel pour les neuf matchs qu’il reste à jouer cette saison, dans l’espoir de la terminer avant le 30 juin.

« Personnellement, je trouverais extrêmement difficile de passer les prochaines semaines dans un hôtel et de ne pas pouvoir voir ma famille », a réagi le défenseur de Francfort Danny da Costa.

Pour l’attaquant du Bayern Munich Thomas Müller en revanche, « il est évident que le football se soumettrait à presque toutes les règles nécessaires pour jouer », a-t-il déclaré au magazine Sport Bild.