Rémi Garde avait mentionné au début du mois de juillet qu'il serait difficile et il avait ajouté qu'il aurait besoin de tout son monde pour passer à travers.

Publié le 29 juill. 2018
LA PRESSE CANADIENNE

Au final d'une séquence de sept rencontres en 22 jours, le Bleu-blanc-noir a compilé un dossier de 2-2-1 en MLS et a subi l'élimination contre les Whitecaps de Vancouver lors des demi-finales du Championnat canadien.

« Je crois que c'est positif, a affirmé l'arrière latéral Michael Petrasso après que l'Impact eut conclu la séquence avec un revers de 2-1 contre l'Atlanta United, samedi au stade Saputo. Nous avions gagné nos six derniers matchs à domicile, mais les gars commençaient à être fatigués. Nous allons maintenant profiter de la semaine pour récupérer un peu. Nous espérons ensuite retrouver nos repères samedi prochain contre D.C. United. »

Ignacio Piatti n'aura pas la chance de se reposer beaucoup, lui qui prendra la direction d'Atlanta. La Juventus de Turin sera de passage mercredi au Mercedes-Benz Stadium pour y affronter les étoiles de la MLS.

Si la défaite contre les Whitecaps en Championnat canadien en a déçu plusieurs, le parcours en MLS continue d'être positif pour l'Impact. Après un début de campagne catastrophique, l'équipe est remontée à la surface depuis le début du mois de juin.

Malgré un dossier de ,500 en saison régulière en juillet, l'Impact pointe encore au cinquième rang de l'Association de l'Est, avec le même nombre de points que le Revolution de la Nouvelle-Angleterre et un point de plus que l'Union de Philadelphie. Cependant, les deux équipes ont deux matchs de plus à disputer que l'Impact d'ici la fin de la saison.

Toutefois, les deux défaites de l'Impact en MLS en juillet ont été encaissées aux dépens des deux meilleures formations du circuit, le New York City FC et l'Atlanta United.

« Je l'ai dit aux joueurs, ce sont des matchs qui nous font grandir, a affirmé Garde, qui a raté le duel face à Atlanta puisqu'il était suspendu à la suite de son expulsion samedi dernier face aux Timbers de Portland. Quand nous jouons contre une équipe devant nous au classement, c'est une occasion - pas de nous tester -, mais d'apprendre. 

« Les deux défaites ont été subies contre des équipes bien établies dans cette ligue et qui ont des moyens disproportionnés par rapport aux nôtres. La logique des budgets et de la feuille de match a peut-être été respectée. Mais ce qu'a fait l'équipe en termes de générosité... nous avions joué sur du gazon synthétique mercredi, nous étions revenus dans la nuit et nous avions deux jours de récupération avant de jouer contre une des meilleures équipes de la MLS. Je regrette que nous n'ayons pas eu un jour de plus ou une semaine complète. Le match aurait peut-être été différent. »

La fin de cette séquence éreintante ne veut toutefois pas dire la fin des hostilités pour l'Impact. Les joueurs sont conscients que leur place en éliminatoires est encore loin d'être confirmée. De plus, l'arrivée avortée de l'attaquant Jimmy Briand signifie que les renforts seront peut-être moins importants qu'espérés pour le dernier droit.

« Nous serons soulagés quand la saison sera terminée et que nous aurons atteint notre objectif, a insisté le milieu de terrain Saphir Taïder. Il reste beaucoup de matchs, à nous de ne pas rater le prochain. Le mois d'août sera aussi important pour lancer un signal et prendre le bon virage. »