Source ID:; App Source:

Le match d'ouverture de l'Impact reporté

La question est de savoir si la toile... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

La question est de savoir si la toile actuelle résistera jusqu'à son remplacement ou si elle devra être retirée avant, forçant la fermeture complète du bâtiment en hiver.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Les retrouvailles entre l'Impact et ses partisans, au Stade olympique, devront attendre. La forte quantité de neige qui s'abattra sur le sud du Québec, samedi, a obligé le club à repousser son match d'ouverture face aux Sounders de Seattle. L'Impact s'est tourné vers son plan B en programmant le coup d'envoi dimanche à 16h.

Ce report survient malgré l'assouplissement du protocole de la Régie des installations olympiques (RIO), cette semaine. Une tolérance de trois centimètres de neige est désormais permise au moment précis du match. Or, de 15 à 20 centimètres sont attendues dans la métropole, en matinée et en après-midi. Les prévisions se sont surtout largement dégradées au moment du bulletin émis par la RIO, vendredi à 16h.

«Vers 13h, nous étions assez confiants avant de voir l'avertissement de neige sur Météomédia, a avoué le vice-président exécutif de l'Impact, Richard Legendre. Malgré le nouveau règlement, on n'était plus dans les eaux navigables.

«Les gens du Parc olympique étaient très déçus car ils ont fait le maximum, a-t-il ajouté. Même l'idée de jouer un peu plus tard dans la journée n'était pas possible puisque les chutes vont augmenter en après-midi.»

La neige cause des maux de tête à l'Impact pour une deuxième année consécutive. L'an dernier, une tempête avait décalé d'une journée un duel contre le Crew de Columbus au stade Saputo. Jusqu'ici, l'Impact avait cependant joué de chance au Stade olympique malgré l'épée de Damoclès que constitue le toit.

«En comptant la visite de Santos Laguna, ce match contre Seattle est notre septième match au Stade olympique en période risquée, a rappelé Legendre. On s'en est tiré six fois sur sept, mais cela démontre que la situation du toit est complètement inacceptable. Il doit nous protéger de la neige, l'hiver, et c'est à cause de ça qu'on ne peut pas jouer.»

Cela fait maintenant plusieurs années que Legendre plaide pour une avancée dans ce dossier. Si l'Impact peut potentiellement être affecté à chaque début de saison, d'autres évènements ne sont pas à l'abri d'une annulation. Par exemple, les Blue Jays de Toronto et les Mets de New York s'affronteront à deux reprises, la semaine prochaine.

«Ce que ça prend, c'est un gouvernement qui aura un peu de vision, a martelé Legendre. Un gouvernement qui se dira qu'on n'est pas à la veille de construire un autre actif comme celui-là et qu'il faut le rendre disponible 12 mois par année.»

Une journée de plus

Philosophe face à ce contretemps, l'Impact y a vu la possibilité de vendre des billets pendant 24 heures supplémentaires. Tous les billets déjà achetés seront honorés dimanche. Ceux qui ne peuvent pas assister au match ont la possibilité de se faire rembourser en contactant leur point de vente.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer