Source ID:488010; App Source:cedromItem

Quelle sera l'identité de l'Impact?

Blake Smith peut-il être la solution en milieu... (Photo Edouard Plante-Fréchette, archives La Presse)

Agrandir

Blake Smith peut-il être la solution en milieu de terrain en attendant le retour probable d'Andres Romero?

Photo Edouard Plante-Fréchette, archives La Presse

Après une remise à niveau physique de ses troupes, Frank Klopas plongera dans le travail tactique en vue des premiers matchs préparatoires, à Orlando. D'ici le 8 mars, les discussions ne manqueront pas sur le système de jeu, les luttes à prévoir et la place des jeunes au sein de l'effectif.

Le quatuor pour démarrer l'année?

Avant de retourner sur le côté gauche, le défenseur Jeb Brovsky a passé un peu de temps à droite lors de différents exercices, la semaine dernière. À cette occasion, le numéro 5 a de nouveau admis sa préférence pour le flanc droit. «Je suis certainement un peu plus à l'aise de ce côté lors des phases offensives afin de centrer avec mon pied droit», a-t-il rappelé.

Depuis quelques séances, cependant, Klopas semble fixé sur un quatuor qui comprend Brovsky à gauche et Eric Miller de l'autre côté. Même s'il a souligné qu'il était encore tôt pour tirer une quelconque conclusion, Miller a impressionné par ses montées et sa justesse technique.

Dans l'axe, Matteo Ferrari est accompagné... d'Hassoun Camara. «Hassoun a bien fait à droite, l'an dernier, même s'il y a certains aspects de son jeu que l'on aimerait améliorer», a expliqué l'entraîneur adjoint Mauro Biello.

Réponse du Français: «Il y a beaucoup de volonté de ma part de jouer arrière central, mon poste de prédilection. Mais, dans une saison, on est à la disposition de l'entraîneur et on ne peut pas faire ce que l'on veut individuellement.»

Un esprit de compétition

Avec le profil de Marco Di Vaio, il est normal que les buts inscrits sur des centres n'aient pas été la force de l'Impact au cours des 18 derniers mois. Néanmoins, l'inefficacité sur les flancs a rendu le jeu montréalais prévisible à outrance.

Devant un adversaire agressif dans l'axe, les Montréalais ont été incapables de trouver le plan B nécessaire, en passant par les couloirs. Justin Mapp conservera sa place à droite, alors que la compétition est grande ouverte à gauche. En attendant le probable retour d'Andres Romero ou le recrutement d'un autre milieu, Blake Smith peut-il être une solution?

«C'est à lui de démontrer qu'il mérite sa place, a répliqué Biello. Il y aura place à la compétition entre lui, Sanna (Nyassi) et quelques jeunes comme George Malki. À droite, Justin (Mapp) a connu une bonne saison, et c'est à lui de garder ce poste. Globalement, on aime créer cet esprit de compétition pour que tout le monde ait l'espoir de prendre une place de partant.»

Le système de jeu

Pour diminuer la dépendance envers Marco Di Vaio, Klopas ne compte pas ajouter un attaquant, mais mise sur un plus grand apport des milieux de terrain. Tout porte à croire que l'Impact commencera sa saison dans un 4-1-4-1. Hernan Bernardello, avec son énorme volume de jeu, évoluerait ainsi devant la défense avec le duo Patrice Bernier-Felipe un peu plus avancé.

«Avec ce système, les deux ailiers deviennent des attaquants, et en utilisant leur vitesse, ils peuvent créer des occasions, a analysé Biello. Avec le troisième homme dans l'axe, on a aussi un peu plus de sécurité défensive en milieu de terrain. Après nos discussions et avec le profil des joueurs que nous avons, on a décidé que le 4-1-4-1 pouvait être le meilleur système.» L'Impact avait d'ailleurs commencé la saison dernière avec une telle organisation sur le terrain.

L'évolution des jeunes

En 2013, les joueurs de l'Académie, Wandrille Lefèvre, Karl W. Ouimette et Maxim Tissot, ont passé un total combiné de 1247 minutes sur le terrain en saison. Avec également Zakaria Messoudi et Maxime Crépeau sur le banc ou dans les tribunes l'an dernier, les anciens Académiciens auront-ils un rôle accru cette saison?

«Avec le plafond salarial et les différentes restrictions dans la MLS, les jeunes joueurs doivent t'aider, a clamé le directeur sportif Nick De Santis. Ils doivent nous donner un coup de main dans certains matchs, et le parfait exemple de cette mentalité est Kansas City. Le Sporting n'a pas gagné avec (le joueur désigné) Claudio Bieler, mais avec Dom Dwyer.»

Parmi les autres jeunes joueurs de l'équipe, Smith devrait s'attendre à des apparitions plus soutenues que lors des derniers mois de la saison 2013. Avec l'abondance de milieux centraux, il sera, par contre, plus difficile pour Calum Mallace de trouver une place.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer