Un partisan visiblement déçu de la défaite de l'Impact à domicile samedi, mais surtout de la performance du milieu de terrain Davy Arnaud, a lancé sur Twitter des propos injurieux au capitaine du onze montréalais.

Mis à jour le 30 juin 2013
Marie-Michèle Sioui LA PRESSE

«J'espère que ta famille va mourir dans un incendie», a-t-il écrit à Arnaud, qui a perdu le ballon à la toute fin du match qui opposait Montréal au Colorado pour ainsi lancer, bien malgré lui, une contre-attaque qui a permis aux Rapids de l'emporter 4-3.

«Wow, je sais que nous avons perdu et que j'ai fait une erreur, mais est-ce que je mérite ça?», a répondu Arnaud sur son compte Twitter, quelques heures après le match. «Je te pardonne», a-t-il ajouté.

En dépit de cette amnistie virtuelle, les partisans de l'Impact et de soccer en général s'en sont donné à coeur joie pour dénoncer les mots du jeune partisan, que certains ont accusé d'avoir proféré des menaces de mort.

Le principal intéressé a finalement supprimé son commentaire et présenté ses excuses à Davy Arnaud.

«Je ne croyais pas ce que j'ai dit. Si je pouvais retirer mon commentaire, je le ferais», a-t-il écrit, tôt dimanche matin.