Montpellier, premier avec trois points d'avance sur le Paris Saint-Germain, est en passe d'obtenir un premier titre de champion lors de la 38e et dernière journée du Championnat de France de Ligue 1 dimanche.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Dans le bas du tableau, huit clubs sont menacés par une descente en division inférieure (Ligue 2), où les trois derniers du classement, dont Auxerre, déjà condamné, sont relégués.

Le dernier enjeu de la dernière journée sera de savoir qui accompagnera Lyon (vainqueur de la Coupe de France) et Marseille (vainqueur de la Coupe de la Ligue) en Europa League.

C'est sans doute le match Saint-Etienne-Bordeaux qui en décidera, même si Rennes, qui reçoit Dijon, a encore une vraie chance et que Toulouse peut aussi être l'heureux élu en cas d'improbable scénario (défaite ou nul de Rennes, nul entre Bordeaux et les Verts de Saint-Étienne et victoire par sept buts d'écart de Toulouse contre Ajaccio).

Montpellier jouera à Auxerre, d'ores et déjà relégué. Le titre tend les bras au club de «Loulou» Nicollin. Le PSG, qui se déplace à Lorient, peut-il encore croire au miracle ? Officiellement oui, à en croire Christophe Jallet, le latéral droit parisien vendredi: «Ce n'est pas impossible qu'avec la tension ils (les Montpelliérains) pètent un peu les plombs ou que ça devienne plus difficile pour eux».

Jallet ne voudrait pas avoir à regretter quoi que ce soit: «Si on fait match nul à Lorient et que Montpellier perd, je pense qu'on aura tous une corde autour du cou».

À Montpellier, l'entraîneur René Girard fait tout pour rester zen dans un climat qui ne l'est plus autour de l'équipe, tant l'attente est grande: «C'est compliqué de gérer l'environnement. Tout le monde est très sollicité. A nous de rester concentrés, de ne pas sortir de notre fil conducteur».

Pour la lutte pour le maintien, entre la 12e place de Valenciennes (40 points) et la 19e de Dijon (36 points), huit clubs, y compris ces deux-là, vont lutter pour ne pas accompagner Auxerre en division inférieure.