Le Real Madrid de Ronaldo, en démonstration devant l'Athletic Bilbao samedi (5-1), et le FC Barcelone de Messi, qui a anéanti Almeria en Andalousie (8-0), ont pris le large en tête du Championnat d'Espagne, juste avant de se retrouver pour un sommet immense au Camp Nou.

Publié le 21 nov. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Real et le Barça ont distancé la meute. Villarreal, le 3e, est déjà à huit points du leader et à sept du dauphin catalan.

 

Il en va de même pour Ronaldo et Messi en tête du classement des buteurs. Le Portugais est le «pichichi» avec 14 buts après son triplé contre l'Athletic (30, 62, 90+2 s.p.). L'Argentin, qui a également inscrit trois buts samedi (17, 37, 67), le suit avec 13 buts (101 au total en Championnat depuis 2004-2005).

Le troisième meilleur buteur de la Liga est l'Espagnol Fernando Llorente (9 buts), qui a sauvé l'honneur de l'Athletic au stade Santiago-Bernabeu.

Le «Clasico» Barça-Real, qui aura lieu le lundi 29 novembre au Camp Nou (20h00 GMT), en clôture de la 13e journée, promet d'être grandiose, les deux équipes arrivant lancées comme Usain Bolt.

«Ca ne me parle pas»

Le Real a battu son record de points après 12 journées (32). Quant au Barça, il a égalé le score le plus large à l'extérieur en Liga, comme le FC Barcelone de 1959-1960, qui avait écrasé Las Palmas 8 à 0.

Real et Barça ont étouffé le premier tiers du championnat: meilleures attaques (33 buts chacun) et meilleures défenses (six buts encaissés par le Real, huit par le Barça). Le Real est toujours invaincu, le Barça n'a perdu qu'une fois.

Cristiano Ronaldo a défié le Barça samedi soir: «Le Barça a gagné 8-0? Ca ne me parle pas. On va voir s'il nous en marque huit lundi. Je me moque du +pichichi+. Je me bats pour gagner la Liga».

De son côté l'entraîneur du Barça, Josep Guardiola, avait plutôt voulu calmer le jeu après la «goleada» de son équipe, rejetant l'idée d'un avertissement pour le Real: «Nous ne jouons pas pour envoyer des avertissements».

Derrière les deux mastodontes, Villarreal et Valence se sont neutralisés dans le derby de la côte est (1-1) samedi en ouverture.

Séville, qui recevait Majorque dimanche (18h00 GMT), pouvait s'emparer de la 4e place, occupée par l'Espanyol après sa sixième victoire (en six matches) à domicile, contre Hercules Alicante dimanche après-midi (3-0).